Faire des avances à une femme (sans être lourd) : la méthode

Comment faire des avances à une femme de façon à lui donner envie d’aller plus loin avec vous ?

comment courtiser une femme

Il y a cette femme avec laquelle vous aimeriez coucher (ou vous mettre en couple) mais vous ignorez comment faire avancer les choses avec elle ?

Vous aimeriez lui faire comprendre qu’elle vous plaît mais vous avez peur de vous planter ?

Vous ne voulez pas qu’elle vous voie comme un mec en demande, comme un obsédé, ou comme un gros lourd ?

Dans les lignes qui suivent, on va voir ensemble la bonne manière de faire comprendre à une femme qu’elle vous plaît, et le piège dans lequel tombent les hommes qui se mettent en tête de faire la cour à une femme.

Soyez attentif à ce qui suit.

Je m'appelle Jacques Vitelli.

Depuis 2013, j’ai pu accompagner plus de 2000 hommes dans leur quête d’une vie sentimentale et sexuelle épanouissante...

...en les aidant à décoder les femmes, pour séduire la bonne (et la garder).

Vous pouvez avoir un aperçu des transformations vécues par mes abonnés et lecteurs en consultant leurs témoignages, qui se comptent désormais par centaines.

Commençons sans plus tarder.

Courtiser une femme : la mauvaise manière de faire

Rentrons tout de suite dans le vif du sujet :

La pire façon de faire des avances à une fille qui vous plaît ?

C’est de lui faire la cour.
De la courtiser.

Et c’est précisément de cette façon dont s’y prennent la plupart des mecs quand ils cherchent à séduire une femme qui leur plaît.

Ils lui font la cour.

Ils la flattent ou lui font des cadeaux dans l’espoir de se faire aimer par elle.

Attardons-nous un instant sur l’origine de l’expression “faire la cour” :

“Au XVIe siècle, l’expression “faire la cour” signifiait “s’accorder les faveurs d’une personne” en référence aux personnes qui entouraient le roi. A partir du XVIIe siècle, elle s’est étendue à d’autres personnes que le roi.” (Source)

Sa définition originelle :

“Chercher à plaire à quelqu’un généralement pour obtenir quelque chose en retour.” (Source)

Courtiser une femme consiste donc à chercher à lui plaire, dans l’espoir d’obtenir quelque chose en retour.

Comme si vous courtisiez le roi, qui vous est supérieur et duquel vous espérez obtenir des faveurs.

Vous voyez le problème ?

Quand vous faites la cour à une femme, vous avez vite fait de vous comporter comme son valet.

Comme son petit toutou.

Vous avez vite fait de vous comporter comme une serpillière, prêt à tout pour se faire accepter par elle. Et de passer pour un mec en manque d’affection.

Vous vous en doutez : c’est anti-séduction.

Il n’y a rien de mieux pour tuer le désir.

faire la coure à une femme

Chercher à plaire à une femme n’est pas ce qui vous permettra de conclure avec elle.

Ça vous fera juste passer pour un gentil garçon, dont on apprécie la compagnie mais qu’on ne considère pas comme un partenaire sexuel (et amoureux) potentiel.

Cette femme, vous devez l’attirer.

Sexuellement.
Et émotionnellement.

Et ce n’est pas en cherchant désespérément à obtenir ses faveurs que vous y parviendrez.

Lire aussi : Comment ATTIRER une femme (sans effort) : les 11 trucs à connaître

Mais ce n’est pas tout…

Quand vous faites la cour à une femme, vous êtes dans l’attente.

Vous vous contentez de la flatter dans l’espoir qu’elle daigne vous accorder un peu d’attention. Et vous attendez passivement qu’elle daigne vous accorder les faveurs que vous espérez (un baiser, du sexe…).

Non seulement ce n’est pas attirant (les femmes sont attirées par les hommes qui prennent les choses en main, pas par les mecs mollassons qui attendent que ça se passe)…

Mais ça revient aussi à attendre qu’elle fasse le premier pas avec vous.

Or, quelle est la dernière fois que vous avez vu une femme faire le premier pas avec un homme ?

Ça arrive, mais c’est rare.
Et si vous comptez là-dessus pour que des choses se passent avec la fille qui vous intéresse, vous risquez d’attendre longtemps.

conseils bien être

La plupart des femmes sont passives.
Elles attendent que vous fassiez le premier pas.

Et si vous ne le faites pas, elles vous verront comme un mec qui n’a pas de couilles, ou comme un mec asexué (comme le “bon pote”, ou le “bon ami fiable” mais sans plus).

Quand vous faites la cour à une femme, vous êtes donc non seulement vu comme un mec dans le besoin, mais vous êtes aussi vu comme un mec soumis, qui attend bien docilement qu’on lui donne l’autorisation de tenter quelque chose.

La seule bonne manière de faire des avances à une femme

Maintenant qu’on a vu la mauvaise façon de faire des avances aux femmes, voyons la bonne façon de le faire.

Comme vous l’avez compris, le truc que vous voulez à tout prix éviter quand vous déclarez votre intérêt à une femme, c’est de lui donner l’impression que vous la courtisez. C’est de lui donner l’impression qu’elle est une reine et que vous êtes un de ses sujets.

Non seulement c’est anti-séduction (elle vous verra juste comme une serpillière, ou comme un mec louche dont il faut se méfier), mais ça vous disqualifie aussi directement en tant que partenaire sexuel potentiel.

Car de par leur nature hypergame, les femmes cherchent naturellement à s’accoupler avec des hommes qu’elles perçoivent comme étant de statut supérieur au leur.

séducteur qualité

Si vous la traitez comme étant supérieure à vous (ce que vous faites quand vous la courtisez), vous anéantissez tout désir qu’elle pourrait avoir pour vous.

Elle vous voit comme inférieur, et cesse de vous considérer comme un petit copain (ou comme un amant) potentiel.

C’est pourquoi :

Lorsque déclarez votre intérêt à la femme qui vous intéresse, vous devez le faire d’une manière qui ne lui donne pas l’impression que vous lui faites la cour.

Comment ?

En le faisant d’une manière qui ne lui donne pas l’impression que vous attendez quelque chose en retour. De façon à ne pas être perçu comme un mec en demande, qui cherche à obtenir ses faveurs.

Pour faire comprendre à cette femme qu’elle vous intéresse sans lui donner envie de vous fuir, vous devez donc lui faire vos avances sans rien attendre en retour.

C’est en tout cas comme ça que la nana doit le ressentir.

faire la cours à une femme

Si elle perçoit votre compliment ou votre marque de tendresse comme une manière d’obtenir son affection, elle se sentira mal à l’aise, et ça bloquera.

Alors que si elle perçoit votre compliment ou votre marque de tendresse comme une simple expression de votre part, qui n’appelle rien en retour, le charme pourra opérer. Elle vous verra comme un homme égal (ou supérieur), avec lequel il pourrait se passer quelque chose.

Maintenant, vous êtes peut-être en train de vous demander : “Ok Jacques, très bien, mais au fond j’attends quelque chose, cette nana j’en ai envie, alors comment je fais pour faire mes avances sans rien attendre en retour ?”

Voici l’astuce :

Pour être sûr de formuler vos avances de la bonne façon, demandez-vous toujours au préalable quelles sont vos intentions.

Avez-vous prévu de prononcer cette phrase pour essayer de plaire à cette femme, pour essayer de vous faire bien voir par elle, pour essayer d’obtenir son attention (par exemple parce que vous sentez qu’elle vous échappe) ?

Ou bien avez-vous prévu de prononcer cette phrase simplement dans le but d’exprimer ce que vous pensez sur le moment, dans une pure optique de partage ?

Si vos intentions sont de lui plaire, arrêtez-vous. Ne dites rien (autrement vous pourriez vous enfoncer).

Si en revanche vos intentions sont simplement d’exprimer ce que vous pensez sur le moment, sans arrière-pensées, allez-y.

Vous dites ce que vous pensez, point.

Ce qu’elle en pense n’a aucune importance.

le mystère en séduction

Les effets produits si vous faites vos avances avec la bonne intention ?

D’une, la nana se sentira réellement flattée. Elle se sentira belle et unique à vos yeux. Elle sentira que vous la trouvez sexuellement désirable, et commencera alors à envisager la possibilité d’une relation avec vous (même si à la base vous ne lui plaisiez pas).

De deux, elle sera intriguée. Car votre façon de faire vos avances contrastera avec la façon dont les hommes les font d’habitude avec elle. Elle ressentira une certaine authenticité chez vous qu’elle n’a pas l’habitude de voir chez les autres.

4 exemples concrets d’application

Maintenant qu’on a vu la clé qui permet de faire des avances à une fille de façon à lui donner envie d’aller plus loin avec vous, voyons comment vous pouvez vous y prendre plus concrètement.

Vous constaterez que chacune des techniques ci-dessous respecte le principe vu plus haut : vous n’attendez rien en retour.

Vous exprimez ce que vous êtes et ce que vous pensez, sans avoir d’attente.

C’est parti :

1. Le compliment solide

La première façon de faire des avances à une femme de manière attirante, c’est de la complimenter de manière solide.

C’est-à-dire de lui faire un compliment destiné à la faire se sentir sexuellement désirable à vos yeuxd’une manière qui l’amène à se dire que vous n’avez pas pour autant besoin d’elle.

réception amour

Vous posez votre compliment sans rien attendre en retour (peut se faire dès l’abordage, suivant le contexte).

Vous faites une affirmation, de manière presque autoritaire.

Vous exprimez ce que vous pensez, de manière confiante (ne montez pas dans les aigües à la fin de votre phrase).

Puis vous poursuivez la conversation comme si de rien n’était. Sans attendre de réponse de sa part (ne commettez pas l’erreur de la regarder bêtement l’air d’attendre un remerciement de sa part, vous passeriez pour un mec en demande).

Lire aussi : Compliment à une femme : 57 compliments originaux

2. La proposition de haute valeur

Cette technique consiste à faire une proposition  à la fille, qui sous-entend qu’elle vous intéressemais sans pour autant attendre grand chose en retour.

Par exemple une proposition de rencard, ou une proposition d’activité.

Que ce soit par message à en face à face.

fille caractère pour séduction

Comment s’y prennent la plupart des mecs quand ils proposent un rendez-vous à une femme qui leur plaît ?

Ils font généralement une proposition générique, du style : “Ça te dit d’aller boire un verre cette semaine ?”.

La nana n’est pas très emballée, elle trouve une excuse bidon pour décliner l’invitation, puis le mec insiste : “Et la semaine prochaine ?”

Elle décline, et il insiste à nouveau.

Le gars passe alors pour un mendiant, dont la fille peut disposer comme elle l’entend.

raisons refus

Ce que vous allez faire à la place ?

Lui faire une proposition précise, qui sous-entend que vous êtes un homme d’un certain statut, qui ne fait pas de cette femme sa priorité.

Par exemple :

“Je vais passer prendre un thé au Yolo demain à 18h, tu m’accompagnes ?”

Ou, plus dominant :

“Je vais passer prendre un thé au Yolo demain à 18h, rejoins-moi.”

C’est ce que j’appelle une proposition de haute valeur.

C’est une proposition :

  • précise : vous indiquez une date et un horaire, ce qui sous-entend que vous n’êtes pas disponible en dehors de ce créneau (et donc que vous avez une vie bien remplie, contrairement aux mecs de faible valeur qui envoient une proposition vague)
  • attractive : vous l’invitez dans un lieu sympa, ou pour faire une activité qui peut potentiellement la faire vibrer
  • directive : vous l’incitez à vous rejoindre, avec un appel à l’action clair
  • incassable : elle ne peut pas vraiment vous mettre de râteau, parce que vous aviez de toute façon prévu de faire l’activité en question (qu’elle accepte ou non ne change strictement rien à vos plans)

Vous lui offrez l’opportunité de se joindre à vous pour une activité sympathique, sans être attaché au résultat.

Une proposition de rendez-vous de haute valeur, qui est à prendre ou à laisser.

téléphone devant tout le monde

Vous pouvez faire ce genre de proposition à une fille qui vous a récemment laissé son numéro de téléphone, à une femme rencontrée sur une appli de rencontre ou sur les réseaux sociaux, à une femme de votre entourage…

3. La projection couillue

Faire une projection consiste à verbaliser quelque chose que vous avez prévu (ou envie) de faire avec cette femme.

Dit ou non sur le ton de l’humour.

Par exemple :

“Tu me donneras tes disponibilités, je t’emmènerai boire un verre à l’occasion.”

“J’ai envie de t’embrasser.”

“On pourra se faire ça pour notre lune de miel.”

À prononcer avec confiance.

Sans sourciller ni attendre de réponse ou de validation de la part de la nana.

mystère et secrets en séduction

L’effet produit ?

De l’excitation, par les images que ça crée automatiquement dans sa tête (elle ne peut s’empêcher de visualiser la scène en question).

Ça vous permet aussi évidemment de lui communiquer vos intentions, et donc de lui faire comprendre que vous la voyez comme plus qu’une simple amie ou connaissance.

La clé, comme vous l’avez compris, réside dans le ton que vous allez employer.

Un ton presque nonchalant, d’un mec qui n’attend rien en retour.

4. Le contact physique dominant

Le contact physique dominant consiste à toucher la nana de manière pro-active, sans avoir l’air hésitant.

Par exemple à lui caresser la main juste après lui avoir dit explicitement que sa peau avait l’air douce.

Lui caresser le bras tout en la complimentant sur sa forme physique et en lui demandant si elle fait du sport.

Lui caresser les cheveux après l’avoir complimentée sur sa coiffure.

Etc.

La clé ici est de le faire sans une once d’hésitation.

Si elle sent que vous n’êtes pas sûr de vous, elle se sentira gênée, et ça bloquera.

➡️ Si vous ne l'avez pas déjà fait : passez votre test de DÉSIRABILITÉ pour déterminer si vous êtes DÉSIRABLE aux yeux de cette femme qui vous plaît...ou si au contraire vous lui donnez envie de fuir. Sur les 45 000 hommes ayant passé le test en 2023 et 2024, plus de 36 000 ont un comportement qui EMPÊCHE la femme qui leur plaît (compagne, amie, date...) de ressentir du désir (et du respect) pour eux.
Cliquez ici pour passer le test (13 questions, durée estimée : 2 min)

secrets personnalité

Tandis que vous la touchez, vous pouvez continuer la discussion comme si de rien n’était. Ou tenter de l’embrasser (puis de coucher avec elle).

Dans le cas où elle retirerait votre main, ne vous montrez pas affecté et conservez votre bonne humeur. Rappelez-vous : vous n’avez pas d’attente.

Important : ne vous arrêtez pas là

Déclarer votre intérêt à une femme n’est qu’une étape dans le processus de séduction.

Et pas la dernière.

Vos avances ne sont là que pour la chauffer en vue du passage à l’action ultérieur (l’embrasser et coucher avec elle).

L’erreur ici serait de vous contenter de déclarer votre intérêt à cette femme sans jamais passer à l’action derrière.

Si vous ne faites rien, elle se lassera (et vous verra comme un mec qui n’a pas les couilles de se montrer entreprenant physiquement).

Donc ne vous limitez pas à des avances, passez à l’action physiquement.

À FAIRE : Peut-elle vous désirer (ou est-ce déjà trop tard) ?

Que ce soit avec une femme que vous venez de rencontrer ou avec votre partenaire de longue date (compagne, épouse…), vous commettez peut-être des erreurs au quotidien qui anéantissent son désir pour vous

Des erreurs parfois subtiles…
Que beaucoup d’hommes commettent en pensant bien faire…

À la longue, ces erreurs peuvent conduire une femme à ne plus rien ressentir pour un homme (même si au début elle était folle de lui)…

À perdre son respect pour lui…

Puis à le tromper.

Découvrez où vous en êtes en passant le test (durée estimée : 2 min) >>

Êtes-vous (encore) désirable aux yeux de cette femme, ou est-il trop tard ?

Jacques V.

Jacques Vitelli

Expert des rapports hommes-femmes et passionné de psychologie évolutionniste, Jacques aide depuis plus de 10 ans les hommes de tout âge à reprendre le contrôle de leur vie sexuelle et sentimentale. Il est connu pour son concept de masculinité authentique, qui permet aux hommes d'attirer naturellement les femmes qui leur plaisent, en exploitant le potentiel masculin qui sommeille en eux.