L’analogie de l’éléphant

Aujourd’hui, je vais vous raconter une petite histoire riche d’enseignements.

Il s’agit plus précisément d’un phénomène psychologique qui peut nous aider à comprendre beaucoup de choses sur la façon dont on fonctionne.

En adoptant le point de vue qu’on va adopter ici, vous allez pouvoir déceler bien plus facilement certaines choses qui vous empêchent de réussir.

Des choses qu’on est malheureusement incapables de voir la plupart du temps…

Ce phénomène, on me l’a raconté il y a quelques années. Et ce que j’en ai tiré m’a énormément aidé. Ça a débloqué pas mal de trucs.

Je vais faire de mon mieux pour le retranscrire ici. Et même si je me trompe sur quelques détails, le véritable fond et ce qu’il y a à en retirer restera le même :

Les dresseurs d’éléphants conditionnent leurs éléphants à penser qu’il est impossible de s’échapper.

Dès le plus jeune âge de l’éléphant – donc à un âge où sa force physique est relativement faible – le dresseur attache l’éléphant à un petit poteau en bois planté dans le sol.

Et quand l’éléphanteau essaie de partir en tirant sur la corde, rien à faire, il ne parvient pas à partir. Ce qui est normal, étant donné que sa force physique est relativement faible. C’est encore un bébé.

Le dresseur reproduit l’expérience, jusqu’à ce que l’éléphanteau comprenne qu’il ne sert à rien d’essayer de s’échapper de cette façon.

Au bout de quelques tentatives, le petit éléphant se résigne donc. Pour lui, tirer sur la corde n’est pas une solution.

Jusque là rien d’extraordinaire.
Ce qui est intéressant vient après…

L’éléphant, au fur et à mesure qu’il grandit, et jusqu’à la fin de sa vie, ne tentera plus jamais de s’échapper en tirant sur la corde.

Alors qu’avec sa force d’adulte, ça aurait été un jeu d’enfant que d’arracher la corde ou le petit poteau en bois planté dans le sol.

Pourtant, jamais il ne tentera de le faire.

Pourquoi ?

Parce qu’il aura été conditionné dès son plus jeune âge à ne plus jamais essayer.

Après plusieurs tentatives infructueuses lorsqu’il avait sa force de bébé, l’éléphant s’est définitivement résigné. Pensant que c’est peine perdue, pour toujours.

Intéressant, n’est-ce pas ?

Du coup, pendant toute la vie de l’éléphant, il suffit au dresseur pour stationner l’éléphant d’attacher celui-ci avec une petite corde à un simple bâton en poids planté dans le sol.

L’éléphant ne tentera jamais de s’échapper. Car dans sa tête, c’est quelque chose d’impossible.

Ce phénomène de conditionnement, c’est le même que celui auquel sont soumis tout un tas de gens :

Les mecs qui après avoir tenté sans succès d’aborder quelques inconnues se résignent en se disant qu’ils ne sont pas faits pour ça.

Les mecs qui après s’être faits larguer plusieurs fois de suite par des filles qui leur plaisaient, se disent qu’ils ne sont pas faits pour être en couple.

Les grosses qui après avoir tenté sans succès de maigrir par 2-3 régimes douteux se résignent en disant qu’elles n’y arriveront jamais.

Etc…

Des exemples comme ça, on peut en trouver une infinité.

Prenons celui-ci :

Le mec qui après avoir tenté sans succès de séduire plusieurs fois des filles qui lui plaisaient s’est résigné, en pensant qu’il n’est pas fait pour ça.

C’est un exemple très commun.

Je reçois chaque semaine plusieurs messages de mecs qui se caractérisent comme n’étant pas faits pour ça, après avoir tenté plusieurs fois sans succès.

Et d’un côté, ils n’ont pas tort : en l’état actuel des choses, peut-être effectivement qu’ils ne sont pas faits pour ça.

Tout comme je n’étais pas fait pour ça quand j’ai commencé à m’intéresser à la séduction.

Et tout comme cet éléphanteau n’était pas encore capable d’arracher ce bout de bois quand il était bébé.

Maintenant, est-ce que ça veut dire pour autant qu’ils en sont éternellement incapables ?

Demandez-le à l’éléphanteau.
Bon, il vous répondra probablement que oui, étant donné qu’il n’a pas compris le truc :)

Moi, je vous répondrais que non.

Quand j’ai commencé à aborder les inconnues, j’ai échoué des dizaines et des dizaines de fois avant de parvenir à obtenir un semblant de résultats.
Parce que je ne savais pas vraiment ce que je faisais. Je balbutiais.

Mais me suis-je résigné pour autant ?

Me suis-je résigné dès le dixième échec en me disant que je n’étais pas fait pour ça ?

Bien sûr que non.

J’ai continué à tester différentes approches, différentes façons de faire.

Puis j’ai fait des pauses, en améliorant d’autres aspects de ma vie, puis en revenant à la charge quelques mois plus tard pour constater l’évolution de mes capacités.

Je ne me suis jamais résigné. Contrairement à cet éléphant ou à tous ces mecs qui se disent « pas faits pour ça », sans vraiment tenter grand chose au final.

Beaucoup de mecs se conditionnent dès leurs premiers échecs à ne jamais plus rien tenter. Ou bien à réduire leurs exigences.

Alors qu’au contraire, ils devraient simplement se dire que c’est leur approche à cet instant t qui n’allait pas. Pas eux dans leur entier.

Avoir conscience de ce phénomène de conditionnement vous permettra de percer dans beaucoup de domaines de la vie.

Que ce soit dans les études, dans le sport, dans l’art… Et bien sûr dans la séduction.

Gardez dans un coin de votre tête cet éléphant avec une force exceptionnelle mais qui se pense incapable d’arracher un petit bout de bois du sol :)

Ça vous aidera à faire les bons choix dans certains moments de doute.

Bien…

Beaucoup d’abonnés m’ont envoyé des messages pour m’expliquer qu’ils n’avaient pas eu le temps de profiter de mon offre de Noël.

J’avais mis en place cette offre pour les 24 et 25 décembre 2016, et effectivement la plupart des gens étaient en famille et n’avaient pas forcément le temps de jeter un œil à tout ça.

Je prolonge donc cette offre de Noël jusqu’à mercredi matin :

Bien...

Comme tu as dû le remarquer, la timidité est souvent un frein quand on veut aller plus loin avec les femmes qui nous plaisent vraiment, et plus généralement quand on veut s'épanouir en société.

Je t'ai préparé un deuxième article qui contient une méthode pas-à-pas pour développer ton AISANCE SOCIALE, par des petits exercices quotidiens.

Au programme :

Une stratégie BIZARRE pour transformer stress en PLAISIR, et ainsi décupler ton AISANCE auprès des gens...

Un truc que tout le monde IGNORE à propos des hommes ULTRA CONFIANTS (une fois que tu as compris ça, tu acceptes beaucoup mieux tous les petits stress quotidiens)...

La PREMIÈRE CHOSE à faire quand on veut développer son aisance sociale (on passe trop souvent à côté)...

Si tu es introverti ou de nature timide et que tu aimerais acquérir l'aisance sociale d'un extraverti, c'est le moment de regarder ça…

=> Devenir CONFIANT socialement en réalisant des EXERCICES simples, en 15 minutes par jour


Jacques

Top