Comment aborder une fille quand on est timide (13 astuces ultra puissantes)

Comment aborder une fille quand on est timide ?

Comment parler à une fille quand on est timide ?

Comment draguer une fille quand on est timide ?

Si vous vous posez une ou plusieurs de ces questions, vous êtes au bon endroit.

aborder quand on est peureux

Dans les lignes qui suivent, on va voir ensemble 13 astuces ultra puissantes qui vont vous permettre d’engager la conversation avec une fille tout en étant timide.

Ces astuces vont vous permettre de vous sentir chaud bouillant pour aborder.

Elles vont vous permettre d’arrêter de chercher tout le temps des excuses pour ne pas foncer (car comme vous l’avez probablement remarqué, on est souvent très fort pour ça).

Si tu ne l'as pas déjà fait : passe ton test de SOLIDITÉ afin de déterminer si ton game est solide... ou s'il est fragile. C'est un test de 13 questions auxquelles tu vas pouvoir répondre très rapidement (durée estimée : 2 min).

Bien…

Sans plus tarder, rentrons dans le vif du sujet avec la première astuce de cet article…

1. La technique de la déconnexion :

Cette technique consiste à déconnecter temporairement le corps de l’esprit.

Concrètement, vous donnez l’ordre à votre corps de foncer.

Vous forcez votre corps à avancer vers la fille que vous voulez aborder, en le coupant de toute influence mentale.

Cette technique est particulièrement utile pour aborder une inconnue dans la rue, en particulier quand vous n’êtes pas chaud (car une fois que vous serez passé à l’action, vous vous sentirez beaucoup plus chaud, je vais y revenir un peu plus bas).

Il y a quelques années, j’avais ce problème de timidité qui persistait :

Chaque matin quand je sortais de chez moi, je me disais « Allez, à la première fille qui me plaît, j’y vais ! ».

Et vous vous doutez de la suite…

faroucheÀ la première fille jolie qui passait, je me dégonflais.

Je me trouvais une excuse bidon pour ne pas y aller.

Car malheureusement, on trouve toujours une bonne excuse pour ne pas passer à l’action.

Et alors je laissais la fille s’éloigner. Le stress faisait place au regret…

Et à la deuxième jolie fille que je croisais, je remettais ça.

Et à la troisième, rebelote…

Et pendant des jours ça se répétait.

Puis un jour, j’ai décidé d’adopter une solution radicale : la fameuse technique de la déconnexion.

J’ai instantanément déconnecté mon cerveau de mon corps.

J’ai forcé mon corps à y aller.

Si je me souviens bien, ça n’avait pas marché la première fois. Mais la deuxième, j’y étais parvenu.

C’est comme ça que j’ai abordé ma première inconnue dans la rue. Son physique pour le moins attirant m’avait aussi motivé à foncer ;)

Je l’avais approchée avec une approche directe du genre « J’aime bien ton style, du coup il fallait que je vienne te parler », avec un beau sourire.

Elle était ravie.

Je sentais qu’elle était intéressée, mais malheureusement elle avait un copain.

Peu importe, je me sentais ultra puissant.

réservéJ’avais réussi à aborder malgré la peur de l’approche.

Je me sentais bouillant.

Et je peux vous dire que ce soir-là, je ne me suis couché avec aucun sentiment de regret.

Cette fois, le regret avait fait place à la fierté.

Fierté d’avoir porté mes couilles et d’être passer à l’action.

Alors le lendemain, je me suis levé, toujours déterminé à aborder les jolies inconnues qui croiseraient mon chemin.

Et devinez quoi ?

À la première inconnue croisée… Non ! Je me suis dégonflé ! Comme les autres fois.

Qu’est-ce qui se passait ? J’y étais pourtant parvenu la veille…

Alors je me suis mis à réutiliser la fameuse technique de la déconnexion.

Je me suis encore forcé quoi.

Et c’est comme ça que j’ai réussi à aborder ma deuxième inconnue.

Bon, l’approche n’avait pas fonctionné (cette fois, je ne me souviens plus pourquoi, mais peu importe). Mais cette approche m’avait à nouveau gonflé d’énergie.

Je me sentais à nouveau surpuissant, parce que j’avais encore une fois porté mes couilles.

Et je ne me suis pas arrêté là :

Cette fois, je n’allais pas en rester là.

comment sortir avec une fille quand on est timideJ’ai abordé toutes les jolies filles qui se trouvaient sur ma route.

Et ces fois-là, je n’ai eu aucune difficulté à passer à l’action. Du moins très peu comparé à la première approche.

J’ai pu aborder toutes les nanas qui suivirent sans vraiment me forcer.

Et chaque nouvelle approche me remplissait encore davantage d’énergie positive.

Certes, les trois quarts des approches ne donnaient rien, mais j’en étais quand même satisfait.

J’étais fier d’avoir sauté cette barrière qui m’empêchait d’initier un premier contact avec des inconnues.

Tout ceci m’a ouvert les yeux sur le petit secret que je vais partager avec vous juste en-dessous… :

2. Le secret de l’approche initiale :

Le plus difficile, c’est la première approche de la journée.

Avec la petite histoire que je vous ai racontée juste au-dessus, ça vous paraît peut-être évident, mais c’est loin de l’être.

La plupart des mecs n’ont pas conscience de ça. Et par conséquent, ils osent encore moins passer à l’action.

Car je peux vous assurer qu’en ayant ce petit truc en tête, vous vous lancerez avec bien plus de facilité.

Parce que maintenant vous savez précisément quelle est la seule difficulté, vous savez qu’il vous suffit d’un seul abordage pour vous remplir d’énergie.

Alors que les autres mecs l’ignorent, et la plupart d’entre eux pensent :

« C’est tellement dur d’aborder une fille, je n’arrive même pas à en aborder une dans la journée, comment pourrais-je en aborder plusieurs chaque jour ? »

Si seulement ils connaissaient ce petit secret…

Si seulement ils avaient en tête qu’une fois leur première approche effectuée, ils seraient capables d’aborder tout ce qui bouge…

Et de manière plus attirante.

comment draguer quand on est timideCar il faut souligner qu’une fois que vous vous êtes gonflé d’énergie positive avec une première approche, les approches qui suivent sont mieux réussies.

Parce que vous êtes plus chaud.

Vous vous êtes injecté votre dose d’énergie anti-stress avec votre première approche.

Car porter ses couilles et approcher une inconnue agit comme une drogue.

Ça nous procure un effet magique pendant les heures qui suivent.

Donc retenez bien ceci : la plus difficile, c’est la première.

La première de la journée, et surtout la première de votre vie.

Maintenant que vous êtes conscient de ça, vous savez que la seule fois où vous devrez vous forcer, ce sera pour aborder la première fille de la journée (ou de la soirée, si vous sortez en boîte de nuit, dans un bar dansant ou chez des amis).

3. L’astuce du court-circuit :

Au final, approcher des inconnues, c’est comme tout : c’est la mise en route qui est difficile.

C’est comme pour sortir faire un footing ou se mettre à faire des pompes, ou encore faire ses devoirs.

La mise en route est difficile.

Mais une fois qu’on est lancé, les efforts à fournir sont moindres.

L’astuce du court-circuit s’applique à tous les domaines. Aussi bien à la séduction qu’au sport.

Elle consiste à court-circuiter votre cerveau en concentrant vos efforts sur le point de mise en route.

draguer quand on est angoissé

Par exemple, au lieu de vous dire « Je dois sortir faire un footing », contentez-vous de vous dire « J’enfile mon jogging et mes chaussures puis je sors de chez moi ».

Au lieu de vous dire « Je fais 30 pompes », dites-vous « Je me mets par terre et je fais une pompe » (vous verrez qu’une fois la première pompe faite, il vous sera très facile d’enchaîner et d’en faire 30, car vous serez dans le rythme).

Au lieu de vous dire « Il faut que je révise mes cours de physique », dites-vous « Je me pose à mon bureau et j’ouvre mon cahier de physique à la page du chapitre que je dois réviser ».

Concrètement, l’astuce du court-circuit pour approcher une fille, ça donne :

« Je fais demi-tour, je marche vers elle et je me mets à sa hauteur, puis je lui dis salut ».

Ça se rapproche un peu de la technique de la déconnexion dont je vous ai parlé un peu plus haut.

Le cerveau humain est conçu de telle sorte qu’il préfère emprunter le chemin le plus court.

Il préfère emprunter la route la plus facile.

C’est plus facile de réaliser une tâche simple qu’une grosse tâche plus complexe.

Et c’est pour ça que cette technique est si efficace pour se mettre en route.

4. Le principe de la réalité subjective :

Chaque individu interprète le monde à sa façon.

En quelque sorte il vit dans sa propre réalité.

Et cette réalité, vous pouvez la façonner comme bon vous semble.

Votre manière de penser et d’interpréter les choses est en grande partie dictée par votre inconscient.

C’est donc en influant sur votre inconscient que vous pourrez façonner la réalité dans laquelle vous souhaitez vivre.

Peut-être qu’aujourd’hui, vous vivez dans une réalité où ça ne se fait pas d’aborder les inconnues dans la rue.

Peut-être que dans votre réalité, les femmes n’aiment pas être abordées.

Peut-être aussi que dans votre réalité, vous n’aimez pas engager la discussion avec des inconnues.

Et cette réalité, vous pouvez la changer.

aborder en étant craintif

Auparavant je vivais dans une réalité comme celle-là.

Ce n’est plus le cas.

Désormais, dans ma réalité, les femmes adorent être abordées par des inconnus.

Dans ma réalité, il est facile de discuter avec les femmes et de les attirer.

Vous vous demandez peut-être comment je m’y suis pris pour transformer à ce point ma vision des choses…

Pour changer votre réalité, deux paramètres entre jeu : les croyances et l’expérience.

Commençons par les croyances :

Retenez bien cette phrase :

« Nos croyances deviennent notre réalité »

Ce sont vos croyances qui influencent votre inconscient.

Par de l’auto-persuasion quotidienne (qui a lieu sans même que vous ne vous en rendiez compte) se construit votre vision du monde et vos schémas de pensée.

Si vous êtes timide, c’est déjà que vous vous définissez comme timide, et donc que vous vous voyez comme timide.

C’est votre réalité.

La croyance « Je suis timide » est ancrée dans votre inconscient.

Et cette croyance agit comme un poids.

Elle vous limite.

C’est une croyance limitante, qui crée un blocage.

froussard

Quand on se demande comment aborder une fille quand on est timide, une des premières choses à faire est d’ajuster notre réalité, afin de ne plus se voir comme un homme timide.

Et pour ce faire, vous allez remplacer vos croyances limitantes par des croyances entrainantes.

Vous allez adopter de nouvelles croyances, qui vous tirent vers le haut.

Des croyances qui vous propulsent dans la bonne direction.

Au lieu de vous dire « Je suis timide », dites-vous par exemple « Je suis ultra extraverti » ou « Je suis ultra confiant ».

Au lieu de vous dire « J’ai peur des femmes », dites-vous par exemple « J’adore aborder les femmes » ou « J’adore discuter avec les femmes ».

Au lieu de vous dire « Les femmes n’aiment pas être abordées », dites-vous « Les femmes adorent faire de nouvelles rencontres ».

Remplacez toutes vos pensées limitantes par des pensées entrainantes.

Parlons désormais de l’expérience :

Vous pouvez considérer les pensées entraînantes dont nous venons de parler comme des graines.

L’expérience, c’est comme un engrais magique qui va faire éclore ces graines ultra rapidement.

comment draguer une fille quand on est timide et mocheCar quand vous vous mettrez à aborder des inconnues et à vous rendre compte que vous portez vos couilles et que vous prenez un plaisir fou à foncer, cette expérience va confirmer la pensée entraînante « J’adore aborder des inconnues ».

Quand l’expérience vous montrera qu’au final, quand on s’y prend bien, les femmes aiment qu’on engage la conversation avec elles, votre inconscient validera rapidement votre croyance « Les femmes adorent faire de nouvelles rencontres ».

Et ainsi de suite.

Voici pourquoi vous devez vous lancer.

L’expérience va cimenter vos croyances.

Et même si les premières expériences ne seront pas probantes, les pensées entraînantes que vous vous répéterez chaque jour vous pousseront à continuer.

Sur le long terme, vous serez gagnant.

5. La technique de la décomposition :

Peut-être que vous n’avez jamais abordé d’inconnue dans la rue.

Et c’est bien dans la rue que c’est le plus difficile lorsque l’on n’est pas chaud.

La technique de la décomposition va vous permettre de remédier à ça en vous échauffant.

Cette technique consiste à décomposer la peur « approcher une personne inconnue » et la peur « engager la conversation avec une fille », afin de traiter ces deux peurs séparément et ainsi éliminer plus facilement la peur « approcher une inconnue ».

Concrètement, vous allez tout simplement commencer par aborder des inconnus (hommes ou femmes) en leur demandant votre chemin (ou en leur demandant un mouchoir, ou du feu, bref une demande qui ne vous met pas de pression) :

« Excuse-moi, salut (sourire), tu sais où se trouve la rue X ? »

Vous allez donc approcher des inconnus en leur demandant un simple renseignement.

Une fois que la personne vous a donné le renseignement en question, vous la remerciez avec un sourire puis vous mettez fin à l’interaction.

Cette technique est utile pour s’échauffer quand on n’est pas à l’aise avec l’idée d’aborder une personne inconnue dans un endroit public.

comment aborder une fille en étant timideUne fois que par la pratique vous êtes devenu à l’aise avec ça, vous pouvez commencer à traiter la peur « engager la conversation avec une fille », en faisant de même sur des nanas jolies.

Et pour pousser l’échauffement un peu plus loin, vous pouvez ajouter un compliment une fois que la nana vous a donné le renseignement.

Par exemple :

  • « J’aime bien ta robe »
  • « J’aime bien ta coiffure »
  • « J’aime bien tes chaussures »
  • etc…

Cette technique de la décomposition est utile pour vous chauffer.

Elle est particulièrement adaptée à la rue, mais vous pouvez aussi l’utiliser en bar ou en boîte de nuit.

6. L’approche incassable :

Cette façon de faire est davantage adaptée aux environnements festifs (bars, boîtes…) qu’à la rue ou autres endroits publics.

Elle consiste à aborder une ou plusieurs filles en leur disant :

« Salut, j’ai un petit truc à vous demander… Voilà en fait c’est l’anniversaire de ma copine jeudi prochain et je ne lui ai toujours pas acheté de cadeau… Je n’ai aucune idée de ce que je pourrais lui acheter. Qu’est-ce que vous aimeriez que votre copain vous offre pour votre anniversaire ? »

(ne reprenez pas cette phrase telle quelle, il ne s’agit pas de la ressortir tel un robot, dites-la avec vos propres mots)

En mentionnant que vous cherchez un cadeau pour votre petite amie, vous sous-entendez d’office que vous êtes en couple.

Et donc que vous n’allez pas chercher à les draguer.

En aucun cas elles ne vont se dire : « Encore un mec qui vient nous draguer… ».

Pour elles, vous êtes un mec séduisant qui vient leur demander un conseil pour sa chérie.

mec mal à son aiseEn plus de ça, cette approche suscite l’intérêt des filles que vous abordez dans la mesure où c’est typiquement un truc dont elles aiment parler.

Ça fait appel à leur imagination car elles se mettent à la place de votre copine et imaginent quel cadeau elles aimeraient qu’on leur offre.

Cette technique est utile pour vous chauffer en soirée, mais aussi pour vous faire remarquer par les filles aux alentours.

Car quand des groupes de filles vous voient mener une discussion intéressante avec d’autres filles, votre valeur s’en trouve instantanément augmentée à leurs yeux.

En utilisant cette technique, vous allez vous démarquer de tous les autres mecs qui restent inactifs ou qui s’y prennent n’importe comment.

Plus les filles que vous abordez avec cette approche incassable sont jolies, mieux c’est.

Car même en abordant la fille la plus belle de la soirée (celle que personne n’ose aborder parce qu’elle semble inaccessible), votre approche fonctionnera.

gênéEt elle sera d’autant plus efficace pour éliminer votre peur du rejet (car en général, si la fille vous semble inaccessible, c’est que la peur est plus forte).

Mais ce n’est pas tout…

Approcher ce genre de nana magnifique et qui semble inaccessible vous propulsera dans le haut du panier.

Toutes les filles aux alentours vous remarqueront en train de discuter avec cette bombe.

Votre niveau d’attirance fera un bond. Votre sex appeal s’en trouvera décuplé.

Il existe des variantes de cette approche, comme par exemple :

« Je cherche un cadeau pour mon copain »

Avec cette phrase, vous pourrez vous taper de bons délires si vous sortez avec des potes.

Notez bien que cette phrase d’approche est faite pour vous chauffer.

En général, les filles que vous allez aborder avec cette technique ne seront pas les filles que vous chercherez à séduire.

Mais ça peut arriver, certaines vous verront davantage comme un challenge et se laisseront choper même en pensant que vous êtes en couple. Tandis que d’autres, plus sérieuses, écarteront toute possibilité d’aller plus loin avec vous.

Mais l’objectif de cette approche est avant-tout de vous chauffer tout en étant vu comme l’homme à femmes de la soirée.

Le must avec cette technique, c’est que vous pouvez l’utiliser pour vous construire une base. C’est-à-dire un groupe de personnes que vous pourrez aller voir à tout moment de la soirée (si vous avez perdu vos potes par exemple).

C’est particulièrement utile pour faire de la preuve sociale.

7. La stratégie butterfly :

Cette stratégie vient un peu compléter la technique de l’approche incassable.

La stratégie butterfly consiste à vous chauffer en discutant avec les gens, sans objectif de séduction.

Cette stratégie s’applique surtout aux soirées en bars et boîtes de nuit.

Vous engagez la discussion avec des groupes de personnes, par exemple au coin fumeur ou au bar (ça peut très bien être avec un groupe composé uniquement de mecs).

L’objectif est de sociabiliser.

Car en vous habituant à discuter avec des inconnus, vous éliminerez rapidement votre peur du rejet.

Vous vous mettrez naturellement dans un état d’esprit propice aux rencontres.

Vous vous mettrez dans le bain.

Et les gens autour vous verront comme quelqu’un de sociable qui connaît du monde.

La technique de l’approche incassable qu’on a vue juste au-dessus est en fait une mise en application directe de cette stratégie.

8. Le principe de la victoire assurée :

Ce principe fondamental vous fera sortir gagnant de toutes vos approches.

Le principe de la victoire assurée consiste à assimiler le rejet à une victoire.

Car si vous vous êtes fait rejeté, ça signifie que vous avez porté vos couilles et que vous y êtes allé.

Vous êtes gagnant dans les deux cas : dans le cas où votre approche est un succès ET dans le cas où vous vous faites rejeter.

Car le fait que vous y soyez allé signifie que vous avez vaincu votre peur du rejet.

Considérez le rejet comme une victoire.

Souvent les hommes ne tentent pas par peur d’être rejetés.

Or, le rejet fait partie du jeu.

Et pas seulement à l’abordage.

comment aborder une fille lorsque l'on est timidePlusieurs fois il m’est arrivé de me faire rejeter au moment de tenter d’embrasser une fille, et de réussir en retentant quelques minutes plus tard.

Ce serait trop facile (et ennuyeux) si les femmes se laissaient conquérir aussi facilement.

Donc considérez le rejet comme une victoire.

Ayez en tête que vous vous ferez rejeter et que souvent vous parviendrez à aller plus loin avec la nana malgré le fait qu’elle vous ait rejeté une première fois.

Pour finir sur ce principe de la victoire assurée, voici une phrase que vous pouvez vous répéter quand vous sentez que vous êtes sur le point de laisser filer une belle inconnue :

« Si je n’y vais pas maintenant, je vais le regretter toute la journée »

Et vous pouvez même compléter cette phrase par :

« Je vais me sentir mal toute la journée, je vais y repenser toute la semaine » / « Ça va me pourrir la journée ».

Souvenez-vous de ce regret que vous ressentirez si vous n’y allez pas.

Ça vous donnera un bon coup de pied pour foncer.

9. La technique de la visualisation torride :

Souvent, vous n’aurez pas eu l’occasion d’aborder une première inconnue pour vous chauffer.

Vous devrez donc faire comme si vous l’aviez fait.

Vous devrez le simuler.

Et pour ce faire, vous allez vous imaginer en train d’aborder la nana que vous avez repérée.

Vous allez l’imaginer en train de rire avec vous.

Vous allez l’imaginer en train de vous dévorer du regard avec un grand sourire.

Et vous allez aller encore plus loin… :

Vous allez visualiser une scène torride avec elle.

Vous allez vous imaginer en train de l’embrasser fougueusement, voire même en train de lui faire l’amour.

intimidé

Et ne vous contentez pas de simplement imaginer :

Vous devez faire en sorte de ressentir toutes les sensations liées à ces scènes que vous visualisez.

Vous devez les vivre.

Concentrez-vous sur le moindre petit détail susceptible de vous exciter.

Vous ressentirez alors monter une excitation.

Vous vous sentirez gonflé en énergie positive.

La peur du rejet n’aura pas disparu entièrement, mais la plus grande partie sera transformée en excitation positive.

Et c’est de cette excitation dont vous allez vous servir pour aborder l’inconnue qui vous a tapé dans l’œil.

Mettez en pratique cette technique dès aujourd’hui.

C’est possible que ça ne marche pas du premier coup, mais vous verrez qu’à force de vous entraîner, vous parviendrez à faire monter rapidement cette excitation tant utile en séduction.

Persévérez et vous serez étonné par les résultats.

10. La technique du wing imaginaire :

La technique du wing imaginaire est une technique que j’ai inventée alors que j’étais sur le point de laisser filer une inconnue que j’étais tenté d’aborder.

C’était en fin d’après-midi, temps gris. Et pour tout vous dire je n’étais pas d’une humeur rayonnante. J’étais fatigué et tout ce que je voulais c’était rentrer chez moi.

Mais j’ai vu cette fille splendide qui marchait devant moi et je me suis dit que ce serait dommage que je ne tente pas le coup.

C’est alors que j’ai pensé à mon pote avec lequel j’étais sorti en soirée la veille.

Un de mes meilleurs potes, celui avec lequel je sors souvent et avec lequel on a toujours des bons délires.

Et là je me suis dit :

« Tiens, si là tout de suite j’étais avec lui et qu’on s’amusait à aborder des nanas, est-ce que j’y serais allé ? »

Et la réponse était oui bien évidemment.

Alors je me suis imaginé mon meilleur wing, là, en train de me regarder aller aborder cette fille.

Et d’un coup j’étais super chaud. J’étais passé d’une humeur sérieuse à une humeur déconneuse.

Alors si vous avez un pote avec lequel vous sortez souvent ou bien avec lequel vous vous tapez de bons délires dans ce genre, testez cette technique, ça peut donner des résultats intéressants.

11. La technique de la pote :

J’ai mis au point cette technique à l’époque où je galérais à aborder des inconnues quand il y avait pas mal de monde autour (par exemple dans une rue très fréquentée ou dans un couloir de métro).

Cette technique permet de rendre votre approche plus normale, et de la faire passer inaperçue (c’est en tout cas comme ça que vous percevrez le truc, vu que malgré ce qu’on pourrait penser la plupart des gens autour ne se rendent en général même pas compte que vous abordez une inconnue).

Cette technique vous permet donc de ne pas vous sentir bizarre ou regardé bizarrement par les gens autour au moment où vous abordez la fille.

C’est subtile, mais efficace.

La technique de la pote consiste à vous diriger vers la nana comme si vous la connaissiez, comme si c’était une amie que vous aviez repérée de loin.

appréhensifVous vous approchez d’elle à vive allure, en affichant un sourire dès le moment où vous vous décidez à l’aborder, donc dès le moment où vous déviez de votre trajectoire (ou où vous faites demi-tour) pour la rattraper.

Vous aurez ainsi l’air d’avoir repérée une amie, et, l’air enjoué, de la rejoindre pour lui dire bonjour.

Tous les gens autour ne penseront pas que vous aurez abordée une inconnue. D’une parce que vous vous serez dirigé vers la nana comme si c’était une amie à vous, et de deux parce que les premières secondes de l’interaction seront suffisamment ambigües pour qu’ils ne puissent pas se rendre compte de ce qui se passe.

Une technique qui n’est pas indispensable, mais qui peut s’avérer utile si vous ressentez une certaine pression liée aux gens autour.

L’autre intérêt de cette façon de faire est que ça vous force à ressentir des émotions positives dès le moment où vous vous dirigez vers elle pour l’aborder. Et ainsi ça vous garantie de l’aborder avec la bonne énergie.

12. La technique des ancres :

Cette technique consiste à vous remémorer un souvenir agréable qui vous met dans un état d’esprit positif.

Elle consiste à revivre un souvenir afin de vous mettre dans le même état d’esprit dans lequel vous étiez à ce moment-là.

Ces souvenirs agréables sont des ancres.

Quand vous croisez une belle inconnue, vous vous rattachez à l’une de vos ancres puis vous foncez.

Ces ancres peuvent être des moments de fou rire avec vos amis ou des moments de fierté à la suite de passages à l’action en présence de la peur.

13. La technique de l’abandon :

Cette technique permet d’éliminer la peur du rejet de manière indirecte, en éliminant une excuse qu’on se trouve souvent pour ne pas aborder.

Cette excuse est :

« Je ne sais pas si elle va me plaire physiquement » ou « Elle n’a pas l’air super belle ».

Or, il arrive souvent qu’on se trompe.

Parfois des filles ne nous semblent pas top de loin, alors qu’en réalité ce sont de vraies bombes.

indécis

Donc même si vous n’êtes pas certain de son physique, abordez-la tout de même.

C’est là que vous vous demandez probablement :

« Et si au moment de l’aborder je me rends compte que physiquement elle ne me plaît pas, qu’est-ce que je fais ? ».

C’est là qu’entre en jeu la technique de l’abandon.

S’il s’avère que finalement la nana ne vous plaît pas physiquement, il vous suffit de faire comme si vous l’aviez abordée pour lui demander un renseignement.

« Excuse-moi, salut »… Et là vous vous dites : « Ah merde en fait elle est moche »… Et vous décidez alors d’abandonner l’approche initialement prévue en lui demandant un renseignement (votre chemin, un mouchoir, etc…) avant de la remercier et de vous éclipser.

Comment aborder une fille quand on est timide : 4 règles concrètes

Pour aller encore plus loin, je vous ai préparé une fiche pdf qui contient 4 règles concrètes à suivre pour aborder les jolies filles avec confiance.

Vous allez découvrir quoi faire AVANT même de prononcer vos premiers mots. Et comment vous pouvez passer à la vitesse supérieure rien qu’en retenant ces 4 règles pratiques :

comment aborder une fille quand on est timide pdf

Ce que vous allez aussi découvrir dans cette fiche pratique :

Pourquoi les filles que vous abordez vous jettent parfois un regard confus, et comment y remédier… – page 1

L’élément le plus important lors de votre approche (c’est vraiment le truc qui peut tout changer)… – page 2

Quel ton de voix adopter pour prononcer votre phrase d’approche (c’est parfois le seul élément qui manque à certains mecs pour réussir 5 fois plus d’approches)… – page 3

Sur QUOI vous devez vous concentrer quand vous vous dirigez vers cette belle inconnue (non ce n’est pas sur son cul, ni sur la phrase que vous allez lui dire)… – page 5

Vous avez tout ce qu’il faut pour aborder une inconnue. Et si vous appliquez les conseils qui se trouvent dans la fiche pratique, vous sortirez clairement du lot.

Accès direct

Jacques

Top