Peur des femmes : 2 axes de travail pour l’anéantir

ne plus avoir peur des femmesAvoir peur des femmes peut être handicapant pour les hommes qui cherchent à se caser.

Que ce soit la peur des jolies femmes ou la peur des femmes tout court, cette peur peut rendre difficile la rencontre de partenaires potentielles.

Dans les lignes qui suivent, nous allons décrypter ensemble cette peur, de façon à ce que vous compreniez mieux les mécanismes qui la régissent…

Et de façon à ce que vous puissiez la gérer efficacement.

Je vais vous livrer 2 axes de travail qui vont vous permettre de réduire drastiquement cette peur, voire même de l’éliminer complètement.

Quand on sait quel travail effectuer en amont pour anéantir sa peur des femmes, il devient bien plus facile de faire des rencontres.

Et on peut alors concrétiser et vivre des relations épanouissantes qu’on n’aurait pas vécues si l’on s’était laissé paralyser par la peur.

Bien…

Rentrons tout de suite dans le vif du sujet en commençant par la base :

Peur des femmes ?

Pour commencer, il faut préciser une chose : vous n’avez pas peur des femmes en tant que telles.

Vous n’êtes pas pétrifié à chaque fois que vous en croisez une dans la rue ou dans les transports en commun.

En réalité, ce dont vous avez peur c’est d’interagir avec elles.

Ce qui vous fait flipper, c’est l’idée d’aller engager la discussion avec une femme et de tenter un truc avec elle.

Mais quand vous sortez de chez vous pour aller faire vos courses et que vous n’avez pas l’intention de faire des rencontres, croiser une inconnue ne vous fait pas vraiment peur.

En revanche, si vous vous mettez dans la tête l’éventualité d’une rencontre, là vous allez ressentir de la pression et commencer à avoir peur.

Ce dont vous avez peur en réalité, c’est donc d’interagir avec les femmes.

Jusque là, je ne vous apprends pas grand chose.

Mais allons plus loin…

Pourquoi avez-vous peur d’interagir avec les femmes ?

Ce dont vous avez peur, c’est de leur jugement.

C’est de leur opinion à votre égard.
C’est de ce qu’elles vous penser de vous.

Ça signifie que leur opinion à votre égard est importante pour vous.
Ce qu’elles pensent de vous est important à vos yeux.

Trop important.

Les conséquences ?

La peur.

Quand vous interagissez avec des femmes, vous n’êtes plus vous-même.

Comme vous avez peur de ce qu’elles vont penser de vous, vous faites en sorte d’adopter une attitude qui vont les conduire à émettre un jugement plus favorable.

Vous préférez vous comporter comme vous pensez qu’elles veulent vous voir.

Le résultat ?

Vous n’êtes pas attirant.

La fille sent que vous n’êtes pas vous-même.
Elle sent que quelque chose cloche.

Du coup, elle se sent mal à l’aise et l’interaction ne va pas bien loin.

Et dans le meilleur des cas, vous terminez en friend zone.

Car quand on accorde trop d’importance à ce qu’une femme va penser de nous, on a honte d’assumer notre désir. On a honte d’assumer ce qu’on est vraiment : un homme.

Et quand on refoule notre masculinité, il devient alors très difficile d’attirer la fille en question. Parce qu’à ce moment-là, elle ne ressent aucune énergie masculine qui peut exciter sa féminité.

C’est pourquoi dans le meilleur des cas, vous vous lierez d’amitié avec elle, mais elle ne sera pas attirée. Vous aurez réussi à mettre à l’aise a fille, mais celle-ci ne se sentira pas attirée par vous.

La peur du regard des femmes vous conduit donc à vous comporter d’une façon qui ne vous mènera nulle part.

Car elle vous conduit à vous comporter d’une façon qui n’est pas naturelle. Et elle vous conduit à vous montrer faible, stressé, apeuré…

Cette peur des femmes, vous devez la traiter à la source

Pour en finir avec cette angoisse, vous devez la traiter à la source, en faisant en sorte d’être moins affecté par ce que les femmes pensent de vous.

En accordant moins de valeur à leur jugement, celui-ci aura beaucoup moins d’emprise sur vous.

Pour ce faire, vous allez d’abord vous demander pourquoi ce que pensent les femmes est si important pour vous.

Pourquoi accordez-vous autant d’importance à leur opinion ?

Une idée ?

Si vous accordez autant d’importance à ce que les femmes vont penser de vous, c’est parce que l’enjeu est trop élevé pour vous.

Vous vous sentez trop attaché au résultat. Comme si votre vie en dépendait directement.

Alors ok, votre vie en dépend (ou disons plutôt la vie de votre progéniture), mais si ça ne marche pas avec une femme en particulier, la partie n’est pas finie. Car des nanas, il y en a plein d’autres.

Pour anéantir cette peur de la femme, vous allez donc réduire l’enjeu que constitue pour vous une interaction avec une femme.

Vous allez faire en sorte que le résultat de l’interaction ne soit pas aussi important à vos yeux.

Et pour ce faire, voici deux axes de travail à suivre :

1) Trouvez-vous des buts plus élevés

Plus on accorde d’importance à quelque chose, plus on va se mettre la pression.

Le mec qui a pour unique objectif de se trouver une copine va se mettre une pression énorme à chaque fois qu’il va interagir avec une nana.

A l’inverse, le mec qui n’a pas pour priorité de se caser va être bien plus à l’aise lorsqu’il va interagir avec une fille.

Parce que le résultat n’est pas important pour lui. Il s’en fiche.

Ou en tout cas il n’y accorde pas autant d’importance que le mec qui en fait son but ultime.

Maintenant, demandez-vous :

Quels sont vos buts dans la vie ?

Avez-vous des projets qui vous font vraiment vibrer ?

Ou bien à l’inverse, vous n’avez pas vraiment de cap à suivre ?

Vous n’avez pas de projets pour lesquels vous lever tous les matins ?

Des rêves qui vous rendent chaud bouillant ?

Quand on a des rêves et des projets pour lesquels on se donne à fond, on accorde beaucoup moins d’importance à ce que les femmes pensent de nous.

On adopte alors une attitude plus naturelle à leur égard. Et on est alors bien plus attirant.

peur des femmes psychanalyse

Si vous n’avez pas de solides projets sur lesquels bosser, trouvez-vous en.

Les femmes ne doivent pas être votre motivation première dans la vie.

Passons désormais au deuxième axe de travail…

2) Constituez-vous une vie sociale qui multiplie les opportunités

Quand on accorde trop d’importance au résultat d’une interaction donnée, c’est souvent parce qu’on ne veut pas la manquer.

Et pourquoi ne veut-on pas la manquer ?

Parce que l’opportunité se présente rarement.

Quand on a rarement l’occasion de rencontrer des femmes, alors on se met encore plus la pression quand on interagit avec l’une d’entre elles.

La rareté rend l’enjeu encore plus important.

À l’inverse, quand on a souvent l’occasion d’interagir avec des femmes, on se met beaucoup moins la pression lors d’une interaction.

Quand vous avez une vie sociale qui vous permet de rencontrer régulièrement des femmes, chaque partenaire potentielle est moins importante à vos yeux.

Du coup, vous vous sentez davantage détendu. Et vous vous autorisez à être vous-même.

D’où l’intérêt de vous constituer une vie sociale qui multiplie les opportunités.

peur des femmes qui me plaisentCar si vous avez des dizaines de femmes qui vous tournent autour, alors il est bien évident qu’interagir avec une nana en particulier vous fera beaucoup moins peur.

Il fut un temps où j’étais pétrifié à l’idée de parler à une fille.

Or maintenant que j’ai atteint un état d’abondance (et que j’ai des projets qui rendent dérisoire le résultat apporté par une interaction avec une fille), je me sens complètement détendu quand j’interagis avec une femme.

Ces interactions ne constituent pas un enjeu important pour moi.

Elles ne vont pas changer ma vie.

Alors bien sûr, il m’arrive de ne pas me sentir à l’aise, notamment quand ça fait plusieurs jours que je n’ai pas interagi avec des inconnus (par exemple après m’être isolé un certain temps pour travailler). Mais il s’agit là juste d’un petit stress qui disparait après quelques secondes de discussion, le temps de me mettre dans le bain.

Bien…

Je vous ai préparé un deuxième article dans lequel on va voir ensemble comment un mec banal peut devenir irrésistible auprès des femmes sublimes.

Vous allez découvrir un modèle en 5 temps que tout mec peut suivre pour devenir un objet de désirs auprès des femmes qu’il côtoie (que ce soit à la fac, au boulot, dans un cercle d’amis, avec des inconnues en boîte de nuit ou dans un bar, etc…).

Car devenir irrésistible auprès des femmes, n’importe quel homme peut y parvenir.

C’est pour ça que quand je croise tous ces mecs qui n’ont aucun succès auprès des femmes et qui semblent se morfondre sur leur sort, ça me fait mal au cœur.

La plupart des mecs pensent qu’ils doivent être exceptionnels pour être irrésistibles auprès des femmes.

Ils pensent qu’ils doivent être beaux, célèbres, riches, ou encore qu’ils doivent avoir un humour extraordinaire…

Or, ce n’est pas le cas.

Il suffit juste de procéder intelligemment :
=> Être irrésistible quand on n’a rien d’exceptionnel : le modèle en 5 temps pour devenir l’objet de tous les désirs

 

Jacques

Top