Draguer à la fac

draguer à la fac

À l’heure où j’écris cet article, c’est bientôt la rentrée et peut-être que vous vous préparez à draguer les plus belles filles de votre fac, de votre école ou de votre campus.

Mais connaissez-vous les pièges à éviter et les techniques spécifiques à utiliser pour séduire à la fac efficacement et naturellement ?

Draguer à la fac présente de nombreux avantages mais ils demeurent néanmoins des pièges dans lesquels il vaut mieux éviter de tomber. De plus, la fac constitue un lieu de rencontre particulier : on ne drague pas à la fac comme on drague dans la rue ou en club.

Les avantages de draguer à la fac

  • Le campus : des opportunités à perte de vue

    À la fac ou sur le campus d’une université, vous aurez l’occasion de croiser une multitude de filles de tous bords. Il y a du choix. De plus, le contexte favorise des abordages simples et naturels, comme nous allons le voir un peu plus bas.

  • On a le temps pour draguer

    En effet, draguer à la fac ce n’est pas comme draguer dans la rue : à la fac, vous savez que vous re-croiserez un nombre incalculable de fois les mêmes filles. Donc nul besoin de s’empresser et d’utiliser des approches directes comme dans la rue. Vous pouvez prendre votre temps et y aller progressivement mais sûrement.

Les pièges à éviter quand vous draguez à la fac

  • Se griller dès le début :

    Ne foncez pas sur toutes les filles dès les premiers jours… vous risqueriez de passer pour un mec en manque. Concentrez-vous plutôt sur votre réputation et socialisez avec un maximum de gens. Faites-vous des amis et éclatez-vous. Vous verrez que les filles viendront avec. Je ne dis pas que vous ne devez pas séduire une fille qui vous a tapé dans l’oeil, mais ne sautez pas sur tout ce qui bouge. N’essayez pas de toutes les séduire en même temps au risque d’enchaîner les râteaux et de ruiner votre réputation dès la rentrée. Par conséquent, n’effectuez pas d’approche directe mais étalez votre jeu de séduction sur plusieurs jours.

  • Ne pas séduire selon le contexte :

    C’est une erreur qui peut vous faire passer pour un mec bizarre. Vous devez éviter d’utiliser des phrases toutes faites de dragueur à deux balle. Car si vous utilisez ce genre d’approches vous ne serez pas naturel. C’est pourquoi pour chaque approche vous devez procéder suivant le contexte en utilisant un opener contextuel.

  • Mentir pour séduire

    Les mensonges, ça peut passer dans la rue (et encore… seulement si vous cherchez un plan d’un soir). À la fac, si vous commencez à raconter des bobards à toutes les filles que vous draguez, vous allez vite passer pour un mythomane. Alors à moins de draguer une fille isolée qui n’est pas en contact avec les gens de votre école, évitez de mentir sur votre âge, sur vos activités, ou sur tout autre sujet susceptible de ternir votre réputation. Je ne dis pas que vous ne pouvez pas embellir un peu la réalité et donner un coup de punch à certaines histoires, mais évitez de mentir sur des sujets trop importants.

Si tu ne l'as pas déjà fait : passe ton test de SOLIDITÉ afin de déterminer si ton game est solide... ou s'il est fragile. C'est un test de 13 questions auxquelles tu vas pouvoir répondre très rapidement (durée estimée : 2 min).

Comment décupler vos chances et favoriser votre jeu de séduction

Si la fac comporte des pièges dans lesquels il vaut mieux éviter de tomber, elle recèle de leviers à actionner pour dynamiser votre jeu de séduction et vous rendre naturellement attirant.

La validation et la preuve sociale

Dans la rue, vous ne pouvez pas démontrer efficacement et de manière radicale votre richesse sociale. Vous ne pouvez pas réellement prouver à une femme que vous abordez dans la rue que vous menez une vie sociale riche. Alors qu’à l’université, toutes les filles peuvent vous voir accompagnés de vos amis et à quel point vous êtes apprécié des autres. Si la fille ou les filles que vous avez l’intention de séduire vous voient en compagnie d’autres filles (vos amies par exemple), vous avez déjà fait la moitié du travail (si ce n’est plus… je dirais même les trois quarts, bref ;)). La démonstration sociale est une opportunité à côté de laquelle vous ne pouvez pas passer, c’est un atout tellement puissant…

La jalousie

La jalousie est un puissant levier d’attraction que vous pouvez facilement actionner à la fac ou en école. Si la fille que vous voulez séduire vous voit avec d’autres filles, elle va automatiquement se dire que vous devez avoir quelque chose de spécial pour être apprécié comme cela par les femmes. Elle pourra aussi se dire : « Pourquoi il est avec elles et pas avec moi ? » ou « Pourquoi pas moi ? ».

Séduire à la fac : conclusion

Vous l’aurez compris : séduire en milieu étudiant présente de nombreux avantages mais il faut être conscient de certains pièges afin de ne pas tomber dedans.

Veillez à protéger votre réputation et soyez clair quant à vos intentions quand vous venez de coucher avec une fille : si vous voulez juste vous amuser, faites-le lui comprendre afin qu’elle ne soit pas déçue dans le cas où elle serait à la recherche d’une relation sérieuse. À l’inverse, si vous recherchez une relation sérieuse et que vous désirez trouver une copine pour vous poser, arrangez-vous pour le lui faire comprendre.

De plus, je vous conseille de ne pas vous cantonner aux filles de votre école ou de votre fac : allez voir du côté des autres écoles du campus et élargissez vos horizons.

Maintenant, pour pouvoir mener une interaction excitante avec une femme, encore faut-il savoir comment démarrer cette interaction, et comment la faire avancer.

Il faut d’abord engager la conversation, retenir l’attention de la fille, lui donner envie de s’investir dans cette conversation, générer de la tension sexuelle, passer à la vitesse supérieure, etc…

Tout un tas d’étapes pour passer du stade où tu ne le connais pas (ou très peu), au stade où ton interlocutrice a envie d’aller plus loin avec toi et où il ne te reste plus qu’à la cueillir.

Et toutes ces étapes, je les regroupées dans cet article.

On va passer en revue certains aspects sombres d’une conversation excitante (certains aspects que très peu d’hommes ont réussi à s’accaparer)…

Car avant même de vouloir se lancer dans une conversation avec une femme pour la séduire, il y a certains principes clés à avoir en tête.

Il y a des différences entre les hommes et les femmes que tout séducteur efficace se doit de connaître pour susciter du désir chez les femmes qui lui plaisent.

Il faudra également que tu saches comment rebondir et dynamiser une conversation.

Et bien entendu, tu devras aussi être capable de donner réellement envie aux filles d’être avec toi lorsque tu discutes avec elles.

Tu auras besoin de savoir comment faire envisager à ton interlocutrice une relation avec toi.

Et bien sûr, tu devras être capable de la faire penser au sexe, sans pour autant passer pour un obsédé.

Toutes ces étapes, on en parle en détails dans cet article :

=> Avoir la TCHATCHE avec les filles et EN FINIR une bonne fois pour TOUTES avec les râteaux

En ayant en tête ces façons de faire, tu vas pouvoir développer une tchatche séduisante plus facilement que tu ne le penses.

Même si le simple fait d’être face à une jolie fille te bloque et te fait paniquer.

Même si tu te sens incapable de tenir une conversation sur plusieurs minutes (et que donc quand tu abordes une femme, l’intérêt chute rapidement).

Jacques

Top