Parler de sujets coquins avec une fille ?

parler de sujets coquins avec une filleComment aborder des sujets coquins avec une fille sans passer pour un pervers ?

J’écris cet article suite à une question que m’a récemment posée un de mes abonnés :

« Salut Jack, merci pour tous ces conseils, ils ont vraiment beaucoup d’impact dans ma vie.
J’aimerais en savoir un peu plus sur les sujets coquins, quand et comment les aborder sans passer pour un pervers.
Merci encore. »

Une question intéressante.

Cette question, je me la suis longtemps posée quand j’ai commencé à m’intéresser à la séduction.
Et cette question, elle me prenait la tête.

Car il fut un temps où j’étais persuadé (ou plutôt où l’on m’avait persuadé…) qu’il fallait parler de sexe avec une fille pour pouvoir sexualiser l’interaction.

J’avais vu certains mecs de mon entourage s’en tirer plutôt bien avec les filles en parlant de sexe.
Et j’avais lu sur des forums ici et là que pour ne pas finir dans la friend zone, il fallait parler de sexe avec la fille.

Le problème, c’est que je n’étais pas du tout à l’aise avec ça.
Je n’avais vraiment pas pour habitude d’aborder des sujets coquins avec les femmes.

Et à mes premiers essais, c’était pour le moins catastrophique :

Je n’avais pas l’air naturel du tout.
Comme si je me forçais à en parler (car c’était le cas, je me forçais).
Et la fille le ressentait.

Le résultat ?

Plus de bien que de mal.
La situation devenait bizarre.
Je me tirais moi-même une balle dans le pied.

J’ai mis un certain temps avant de pouvoir faire ça correctement.

Et vous savez quoi ?

Je me suis fait chier pour rien.

Car retenez bien ceci :

Vous n’avez pas besoin de parler de sujets coquins pour sexualiser une interaction :

La plupart des filles avec lesquelles j’ai couchées, je les ai séduites sans parler de sexe.

Car il n’y a pas besoin de parler de sexe pour exciter une femme.

Si vous avez besoin de parler de sexe pour pouvoir sexualiser une interaction, c’est que vous vous y prenez mal.

Si tu ne l'as pas déjà fait : passe ton test de SOLIDITÉ afin de déterminer si ton game est solide... ou s'il est fragile. C'est un test de 13 questions auxquelles tu vas pouvoir répondre très rapidement (durée estimée : 2 min).

La sexualisation, elle passe avant-tout par le non-verbal :

Le ton de votre voix, votre expression faciale, la vitesse à laquelle vous parlez, votre regard, etc…

Vous voulez sexualiser l’interaction facilement ?

Adoptez une expression faciale complètement détendue.
Relaxez tous les muscles de votre visage.
Lâchez tout.

Fixez la fille droit dans les yeux quand vous lui parlez.
Avec les paupières détendues.

Parlez-lui d’une voix lente et calme.
En posant cette-dernière.

Une personne extérieure à la scène doit pouvoir se dire que cette fille, c’est votre petite amie.
Ou bien qu’il se passe quelque chose entre vous.

C’est la base de la sexualisation.

Une fois que vous maîtrisez ça, vous pouvez vous amuser un peu en ajoutant quelques épices à celles qui sont déjà présentes dans l’interaction.
Comme par exemple, aborder des sujets coquins.

Mais si vous le faites, ne le faites pas dans le but de sexualiser l’interaction.
Faites-le dans le but de vous amuser et d’ajouter un peu de piment.

Bien, maintenant que tout ceci est plus clair, comment vous y prendre pour aborder des sujets coquins avec une fille sans passer pour un pervers ?

La première règle, c’est d’être à l’aise avec ça.

Si vous commencez à paniquer, ou si vous donnez l’impression de vous forcer, la fille trouvera ça bizarre.

Si vous trouvez la situation bizarre, la fille trouvera la situation bizarre.
À l’inverse, si vous trouvez la situation normale, la fille trouvera la situation normale.
C’est souvent de cette façon que ça fonctionne.

Ensuite, le timing a son importance :

Pour aborder un sujet coquin, il faut au préalable avoir mis la fille à l’aise.
Elle doit vous connaître un minimum, de façon à ce qu’elle sache que vous n’êtes pas un pervers.

Vous ne pouvez pas parler de sujet coquin de but en blanc à une fille que vous venez d’aborder (sauf exception en soirée bien arrosée, si vous savez comment vous y prendre).

Mais dans la rue, c’est à éviter absolument en début d’interaction.
Car la fille ne vous connaît pas.

Lors d’un rendez-vous galant, la fille vous fait confiance (enfin je pense, sinon elle ne serait pas là ;)), donc vous pouvez aborder un sujet coquin sans crainte.

Comment introduire un sujet coquin ?

Vous pouvez introduire le sujet en lui proposant un petit jeu, comme par exemple le jeu des questions :

Au tour à tour, chacun pose une question à l’autre, et l’autre doit répondre honnêtement (en théorie).

Vous pouvez d’emblée commencer par une question qui annonce la couleur :
« C’est quoi l’endroit le plus fou où tu as fait l’amour ? »

Ou bien vous pouvez commencer plus doucement, comme par exemple :
« C’est quoi le rendez-vous le plus bizarre que tu as eu avec un mec ? »

Pour ma part, je ne m’embête pas à introduire des sujets coquins lors de mes rendez-vous.
Parfois ça vient naturellement, mais ce n’est pas ça qui révolutionne le rendez-vous.

Je me concentre plutôt sur le non-verbal : le ton de ma voix, mon regard, mon expression faciale.

Si vous maîtrisez ces points-là, vous pouvez discuter de n’importe quoi, même de sujets relativement chiants, et vous séduirez la fille facilement.

Maintenant, pour pouvoir mener une interaction excitante avec une femme, encore faut-il savoir comment démarrer cette interaction, et comment la faire avancer.

Il faut d’abord engager la conversation, retenir l’attention de la fille, lui donner envie de s’investir dans cette conversation, générer de la tension sexuelle, passer à la vitesse supérieure, etc…

Tout un tas d’étapes pour passer du stade où tu ne le connais pas (ou très peu), au stade où ton interlocutrice a envie d’aller plus loin avec toi et où il ne te reste plus qu’à la cueillir.

Et toutes ces étapes, je les regroupées dans cet article.

On va passer en revue certains aspects sombres d’une conversation excitante (certains aspects que très peu d’hommes ont réussi à s’accaparer)…

Car avant même de vouloir se lancer dans une conversation avec une femme pour la séduire, il y a certains principes clés à avoir en tête.

Il y a des différences entre les hommes et les femmes que tout séducteur efficace se doit de connaître pour susciter du désir chez les femmes qui lui plaisent.

Il faudra également que tu saches comment rebondir et dynamiser une conversation.

Et bien entendu, tu devras aussi être capable de donner réellement envie aux filles d’être avec toi lorsque tu discutes avec elles.

Tu auras besoin de savoir comment faire envisager à ton interlocutrice une relation avec toi.

Et bien sûr, tu devras être capable de la faire penser au sexe, sans pour autant passer pour un obsédé.

Toutes ces étapes, on en parle en détails dans cet article :

=> Avoir la TCHATCHE avec les filles et EN FINIR une bonne fois pour TOUTES avec les râteaux

En ayant en tête ces façons de faire, tu vas pouvoir développer une tchatche séduisante plus facilement que tu ne le penses.

Même si le simple fait d’être face à une jolie fille te bloque et te fait paniquer.

Même si tu te sens incapable de tenir une conversation sur plusieurs minutes (et que donc quand tu abordes une femme, l’intérêt chute rapidement).

Jacques

Top