Pourquoi les femmes couchent-elles avec des mecs qui ne leur plaisent pas ?

femme coucherTu connais probablement des filles qui ont déjà couché avec des mecs qui ne leur plaisaient pas.

Ou même qui se sont mises en couple avec des mecs qui ne leur plaisaient pas.

« Maxence il m’énerve, je n’aime pas du tout ses idées »

« Alex il est trop moche »

« Arthur il se la pète trop il m’énerve »

Elles avaient beau dire du mal comme elles pouvaient de ces mecs, ça ne les empêchaient pas de vivre une aventure ou une relation avec eux.

Incompréhensible à première vue, n’est-ce pas ?

C’est sûr que ce n’est pas évident à comprendre quand on nous bassine à longueur de journée que pour conclure, il faut plaire.

Et c’est justement là le problème :

« plaire »

Les mecs essaient trop de plaire.

Et pas assez d’attirer.

Plaire, c’est être en accord avec ce que veut la fille sur le plan physique, sur le plan des idées, sur le plan de l’attitude…

Et bien souvent, quand on essaie de plaire, on en fait trop et on finit dans la fameuse case ami.
La friend zone.

On est au même niveau que le meilleur ami gay.

Attirer, c’est différent.

Ça ne se joue pas au même niveau.

C’est quelque chose qui se joue davantage sur le plan inconscient.

Ce qui attire sexuellement une femme, c’est la façon dont vous véhiculez votre masculinité.

Et ça n’a rien à voir avec le fait d’avoir un physique qui lui plaît, les mêmes idées qu’elle ou les mêmes passions.

Si tu ne l'as pas déjà fait : passe ton test de SOLIDITÉ afin de déterminer si ton game est solide... ou s'il est fragile. C'est un test de 13 questions auxquelles tu vas pouvoir répondre très rapidement (durée estimée : 2 min).

Pour attirer une femme, la tension sexuelle est ta meilleure alliée.

Et qui dit tension, dit différence.

Comme en électricité, où la tension représente la différence de potentiel entre deux points, ici la tension sexuelle représente une différence entre la fille et toi.

Un conflit qui peut se manifester sous différentes formes : différence d’idée, différence de goût, différence d’intention à un instant t (tu essayes d’embrasser la fille mais elle fait mine de résister), etc…

Quand on essaie de plaire, on anéantit cette tension.
Parce que plaire, ça revient à tout mettre au même niveau.
À tout polir.

Et à ce moment-là, plus aucune différence.
Et donc plus aucune attirance.

C’est la raison pour laquelle l’attitude des féministes qui consiste à vouloir tout normaliser est complètement absurde.

Ces personnes-là veulent tout mettre au même niveau et anéantir toute différence entre l’homme et la femme.
Ont-elles seulement conscience de ce qui fait qu’elles sont attirées par le sexe opposé ?

Et aujourd’hui, j’aimerais te parler d’une capacité clé quand il s’agit d’attirer une femme :

La capacité à assumer.

Assumer tes actes, assumer tes idées, assumer tes passions, assumer tes envies, assumer tes désirs…

Le mec qui essaie de plaire n’assume pas ses idées.
Il a peur de choquer.
Alors il s’excuse ou se couche comme une merde en disant qu’au final son interlocutrice a raison.

Et à ce moment-là, c’est game over.
La tension sexuelle est anéantie.
Difficile pour la fille de ressentir la masculinité de son interlocuteur.

Tandis que le mec qui a compris comment ATTIRER, lui, va assumer pleinement ses idées et ses opinions.

Il va défendre son point de vue et ne pas avoir peur de choquer.

Il va assumer ses envies et ne pas s’excuser d’être entreprenant avec la fille qu’il veut séduire.

C’est ce qui fait de lui un homme attirant, même s’il ne plaît pas.

Et c’est ce qui fait qu’il conclut facilement avec les filles qui lui plaisent.
Il conserve sa masculinité et maintient la tension sexuelle.

Une fois que tu as compris ça, tu as une longueur d’avance sur la plupart des mecs.

Peut-être que tu ne plairas pas à tout le monde, mais tu seras attirant.

Peut-être que tu ne plairas pas à la fille que tu veux séduire, mais tu l’attireras.

Et ce qui compte, ce n’est pas de plaire, mais d’ATTIRER.

Garde bien ça en tête.

Ça peut paraître bizarre à première vue, mais c’est comme ça que ça fonctionne.

Il te suffit d’observer un peu pour t’en rendre compte.

Bien...

Je t’ai préparé un deuxième article dans lequel tu vas découvrir une formule complète pour devenir un mâle ALPHA, et ainsi attirer les belles femmes de manière passive.

Ce qu’on va voir dans cet article est d’une importance capitale.

Je ne vais pas t’expliquer comment choper des nanas :

Je vais t’expliquer comment te forger un caractère qui va ATTIRER des nanas (ce seront elles qui voudront te choper).

Et qui plus est, comment te forger un caractère qui va attirer les bonnes nanas.
Celles qui te feront vraiment vibrer et avec lesquelles tu pourras vivre des relations excitantes et épanouissantes.

Car ces femmes-là, ces femmes qui nous excitent tant, elles sont souvent attirées par certains attributs masculins qui font défaut à beaucoup d’hommes du 21ème siècle.

Et quand tu t’es ré-approprié ces attributs et que tu as appris comment les mettre en avant, attirer ces femmes devient un jeu d’enfants :

D’une part parce qu’elles deviennent attirées par toi de manière magnétique.

D’autre part parce que la concurrence est quasi inexistante.

Et se ré-approprier ces attributs de mâle alpha, c’est plus facile qu’on le pense.

Seulement, la plupart des mecs galèrent à révéler leur caractère alpha parce qu’ils ne savent pas exactement ce que c’est.

Et quand ils ont à peu près conscience de ce que c’est, ils ne parviennent pas à en identifier les attributs.

Et au final, ils ne savent pas du tout par où commencer ni sur quoi agir pour révéler leur caractère viril et dominant.

Or, quand on a un plan d’action précis et qu’on le suit sérieusement, on peut développer son caractère alpha assez simplement… Et étonnamment rapidement.

Et c’est justement ce qu’on va voir ensemble dans cet article :

=> Devenir un mâle ALPHA : la formule complète pour attirer les belles femmes de manière passive

Tout homme a en lui les ressources nécessaires pour véhiculer une puissante aura de mâle alpha.
Il suffit juste de savoir comment les exploiter.

 

Jacques


Top