La (triste) vérité sur les rencontres hommes-femmes en 2020

La (triste) vérité sur les rencontres hommes-femmes en 2020

…Et comment utiliser cette connaissance pour enfin prendre le contrôle de ta vie sexuelle et sentimentale…en sortant avec des filles qui te plaisent vraiment (aussi inaccessibles soient-elles en temps normal)

Ça t’arrive peut-être tous les jours :

Tu rentres du boulot (ou des cours, ou du supermarché, ou de la salle de sport)…

Et là…

Tu repères une fille mignonne (voire carrément canon).

Avec laquelle tu te verrais bien faire connaissance.

Ça peut être dans la rue, dans le métro, dans le bus…

Cette fille, c’est peut-être même tout à fait ton type.

Mais… :

Par peur de mal faire, tu ne tentes rien.

Peut-être que tu n’es pas sûr de savoir quoi lui dire pour engager la conversation

Ou bien que tu as quelques idées, mais que tu n’es pas certain que l’aborder de cette façon soit très approprié… :

Tu as peut-être peur de passer pour un mec bizarre, pour un mec en manque ou pour un lourd (voire carrément pour un harceleur)…

Ou bien peut-être que tu sais exactement quoi lui dire, mais que tu n’oses tout simplement pas te lancer… :

Tu appréhendes sa réaction (et parfois la réaction des gens autour)…

Tu te demandes ce qu’on va bien pouvoir penser de toi (surtout si tu te fais recaler)…

Et tu te mets naturellement à te trouver tout un tas d’excuses pour ne pas l’aborder.
Des excuses toutes plus convaincantes les unes que les autres…

Il t’arrive peut-être aussi que la nana en question te semble trop bien pour toi.
Que tu ne te sentes pas à la hauteur.
Et que ça te semble perdu d’avance.

Bref, tout un tas de raisons pour lesquelles tu laisses filer tous les jours des occasions en or de rencontrer des femmes parfaites pour toi.

Mais le plus frustrant ?

C’est quand tu savais que quelque chose était possible avec la fille en question.

Par exemple lorsque celle-ci t’avait lancé un petit regard.
Voire carrément un regard insistant, qui disait « Aborde-moi ».

Je ne compte pas le nombre de fois où j’ai laissé filer des filles jolies qui voulaient que je les aborde.

Et je ne te dis pas à quel point les regrets me bouffaient.
Les heures (et les jours) qui suivaient.

Quand on se défile face à ce genre d’opportunité (et qu’on manque une occasion en or d’aborder une fille canon qui voulait être abordée), on en vient parfois à se détester.

On s’en veut.
De ne pas avoir su trouver le courage de foncer.
De ne pas avoir su trouver les mots pour lui parler.
De ne pas avoir su en homme solide se comporter.

On en vient alors à se demander ce qu’on aurait bien pu lui dire.
À réfléchir à la manière dont on aurait pu l’approcher.

Afin que la prochaine fois, on saisisse enfin notre chance.
Et qu’on arrête de laisser passer des occasions en or comme celles-là.

Sauf qu’à chaque fois ?

Le lendemain ou quelques jours plus tard ?

Quand tu croises à nouveau une fille jolie avec laquelle tu te verrais bien tenter un truc ?

Rebelotte.

Quelque chose bloque.

Ça peut être ton humeur du moment.
Ou le fait que tu n’aies pas beaucoup de temps (c’est en tout cas l’excuse que tu te donnes).
Ou le fait qu’elle marche vite.
Ou le fait qu’elle ait l’air hautaine.
Ou le fait qu’elle ait des écouteurs dans les oreilles.
Ou le fait qu’elle soit au téléphone.
Ou le fait qu’elle ait une certaine démarche.
Ou le fait qu’elle soit habillée d’une façon un peu particulière.
Ou le fait qu’elle ait les yeux scotchés sur son téléphone.
Ou le fait qu’elle vienne de rentrer dans un magasin.
Ou le fait qu’il y ait des gens autour.
Ou le fait qu’elle soit avec une amie.
Ou… blablabla.

La liste est infinie.

Quels que soit la fille et l’endroit, il y aura toujours une bonne excuse pour ne pas l’aborder.

Les mecs qui ne comprennent pas ça passent leur temps à attendre le moment parfaitqui n’arrive jamais.

Ils passent leur temps à attendre désespérément de croiser une fille dans une configuration parfaite (seule, l’air ouverte, pas trop pressée, sans écouteur dans les oreilles, sans personne autour, etc…) pour s’autoriser à aborder.

Et vu que ça n’arrive jamais (ou que quand ça arrive, il y a toujours une autre bonne raison pour ne pas passer à l’action), il ne se passe jamais rien.

Et ils finissent alors par se lamenter et se morfondre sur leur sort.

Tout en continuant à croiser chaque semaine des filles parfaites pour eux (et qui aimeraient rencontrer des mecs comme eux), mais qu’ils choisissent de ne pas aborder.

Pour telle ou telle raison bidon que leur cerveau leur aura servie sur un plateau d’argent.

Sauf que voilà :

Cette frustration de croiser tous les jours des filles jolies sans jamais pouvoir faire leur connaissance ne disparaît pas.

Tu te sens comme un lion en cage, affamé, auquel on ferait subir chaque jour un supplice en lui mettant sous le nez des morceaux de chair fraîche appétissants qu’on ne l’autoriserait jamais à goûter.

C’est ce que j’ai ressenti pendant des années.

Cette sensation d’être impuissant, passif, et de n’avoir aucun contrôle sur ma vie sexuelle et sentimentale me bouffait.

Surtout qu’au fond de moi, je savais que toutes ces jolies filles que je croisais c’était possible de les rencontrer.

J’avais vu des mecs le faire.

Des mecs qui n’avaient rien de plus que moi (à part peut-être le fait de s’en battre un peu plus les couilles).

Mais voilà :

J’avais beau avoir conscience de ça, je ne passais pas à l’action.

Et ma timidité, ma faible estime de moi et mon manque d’expérience rendaient la chose encore plus compliquée.

Je n’avais jamais abordé d’inconnue dans l’espace public.
Et rien que l’idée de le faire m’angoissait.

Du coup ?

Comme la plupart des mecs, je préférais me cantonner aux bars et boîtes de nuit.
Ou aux applis et sites de rencontres.
Ou aux filles de mon entourage.

Or, comme tu l’as peut-être remarqué, ces canaux de rencontres ne sont pas optimaux.

Le problème des bars et boîtes de nuit ?

👎 Ça coûte de l’argent (que ce soit pour les boissons, pour le prix d’entrée, parfois pour le taxi de retour…)

👎 Ça coûte du temps (une soirée – voire une nuit – entière dans l’espoir de choper)

👎 Ça ruine la santé (avec le combo excès d’alcool + manque de sommeil, entre autres)

👎 Ça t’oblige à attendre le vendredi ou le samedi soir pour faire des rencontres (vu que généralement, le reste de la semaine ces lieux sont vides ou fermés)

👎 Le ratio hommes/femmes est souvent en ta défaveur (très peu de nanas jolies pour beaucoup trop de mecs)…

…Ce qui fait que la concurrence est rude. Et ce même si les autres mecs ne savent pas s’y prendre (rien que le fait d’être le vingtième mec à l’aborder dans la soirée te garantit parfois de te prendre un râteau, vu que la nana finit par développer tes automatismes qui fait qu’elle rejette automatiquement tout mec qui cherche à lui parler).

👎 Tu ne peux pas toujours dire avec certitude si la fille est jolie ou pas, à cause de la lumière tamisée et du fait qu’elles ont passé des heures dans la salle de bain à se maquiller avant de venir.

Le problème des applis et sites de rencontres ?

👎 Comme pour les bars et les boîtes de nuit, le ratio hommes/femmes n’y est clairement pas en ta faveur :

Tous les mecs se ruent sur ces sites et applications dans l’espoir de choper.

Et tu te retrouves noyé dans une masse de mecs desquels tu vas devoir lutter pour te différencier :

  • Des mecs trop timides pour aborder en vrai (qui se réfugient sur ces sites et applis parce qu’ils se disent qu’en virtuel ce sera plus facile)
  • Des cassos et boulets en tout genre
  • Des fakes
  • Des mecs qui s’inscrivent juste pour voir
  • Des mecs ultra beaux gosses mais dont l’attitude est tellement fragile qu’ils n’arriveraient à rien en vrai
  • Et j’en passe

Que ce soit sur Tinder, AdopteUnMec, Badoo, Happntu te retrouves aligné avec les autres hommes sur un rayon, comme un vulgaire produit de consommation.

Et si tu n’as pas un emballage qui en jette (autrement dit si tu n’es pas ultra beau gosse), bonne chance.

👎 Les femmes trichent avec leurs photos, sur lesquelles elles sont souvent (beaucoup) plus belles qu’en vrai

…Ce qui peut donner lieu à des situations gênantes où tu pensais avoir rendez-vous avec une fille mignonne…mais où tu te retrouves face à un thon en surpoids.

Les applications les plus populaires sont littéralement remplies de fakes.

👎 Ça manque de spontanéité : je ne sais pas pour toi, mais lorsque mes gosses me demanderont comment j’ai rencontré leur mère, j’aimerais leur répondre autre chose que « Sur Tinder » ou « Sur AdopteUnMec »

Le problème de te cantonner à ton entourage pour faire des rencontres ?

Ok, rencontrer des filles via ton entourage (comme par exemple des amies d’amis), c’est facile.

Même très facile.

Mais si tu n’as pas un cercle social digne de ce nom… :

👎 C’est un peu aléatoire (et très irrégulier) : tu dois parfois attendre des mois (voire des années) avant qu’on te présente une nana qui te plaît

👎 Et tu as vite fait d’adopter une attitude passive…de mec qui attend qu’on lui présente la femme de sa vie.

C’est comme ça qu’un nombre incalculable de mecs passent des années à attendre.

À force d’entendre des conneries du genre : « Les amours, les copines, font partie des choses de la vie qui viendront toutes seules, quand le temps sera venu », ils attendent comme des conset gâchent bêtement leur jeunesse

et arrivés à 35-40 ans, se demandent ce qu’ils ont bien pu faire toutes ces années.

Et se sentent alors trop vieux pour séduire des filles dans la vingtaine.

Bref, les rencontres qui tombent du ciel, ok pour les mecs qui sont amenés à rencontrer chaque semaine des belles femmes via leur entourage ou leur activité professionnelle. Mais pour les autres…

On a vite fait de sombrer dans la misère sexuelle et affective.

À attendre naïvement que la femme de notre vie apparaisse comme par magie.

Parce que dans les faits, rien ne se passe.

Et notre vie sexuelle se limite à Youporn (ou Pornhub, ou Xvideos… pour ne citer qu’eux).

Ou à quelques relations passagères avec des filles qui ne nous plaisent pas.

Et tous les soirs, on rentre bredouille.

On se sent seul.

Et on se demande si on pourra un jour remplacer ces instants de solitude par de beaux instants passés en présence d’une femme qui nous plaît.

Une femme aimante, qui sache répondre à nos désirs et à nos envies…

Et plus les années passent ?

Plus ça en devient angoissant.

Voir tout ce temps défiler, ce temps qu’on ne récupérera pas…nous fait paniquer.

Et on en vient parfois même à se demander si on ne va pas finir sa vie tout seul.

Jour après jour, cette sensation de manque de contrôle sur notre vie sexuelle et sentimentale nous pèse.

Et c’est encore pire quand on voit défiler chaque jour des nanas canons sur Instagram (ou sur n’importe quel autre réseau social du même type)

Et qu’on ne peut rien faire d’autre que de les regarder (ou de se taper une queue tout seul devant son écran).

Et de se dire que jamais on ne pourra se taper des filles comme ça.

Tu veux mon avis honnête ?

En effet, à moins d’un miracle, tu ne pourras probablement jamais te taper ce genre de filles sur Instagram (ou sur leur réseau social de prédilection).

Par contre ?

Dans la rue (ou à près n’importe où dans l’espace public) ?

Là où elles n’ont pas 15000 prétendants qui la font se sentir comme une princesse qui peut absolument tout se permettre ?

Les règles du jeu ne sont pas les mêmes.

Le game est même complètement différent, comme je vais te le montrer juste en-dessous.

C’est triste, mais la plupart des mecs essaient de draguer les femmes là où elles sont le plus difficile à draguer :

Sur Tinder ou Instagram (ou d’autres applis du même type).

Là où tous les mecs se ruent pour tenter de choper.

Les filles un minimum potables y sont sur-sollicitées.

Même les moches (l’an dernier un youtubeur avait sorti une vidéo dans laquelle il avait créé un faux profil Tinder de fille grosse et moche, et où malgré ça la nana recevait des tonnes de matchs et de likes).

Pour tirer ton épingle du jeu dans ces conditions, bonne chance.

Surtout si tu n’as que les messages texte pour le faire (et éventuellement quelques photos « cool »…que la fille ne regardera même pas, tant elle a d’options).

Or…

(Attention le scoop)

Ces nanas canons inaccessibles sur Instagram et Tinder, elles sont comme tout le monde :

Elles sortent dans la rue.

Que ce soit pour aller au boulot.
Pour aller en cours.
Pour aller faire leurs courses.
Pour aller à la salle de sport.
Pour aller voir leurs amies.
Etc, etc.

Dans l’espace public, à part les quelque racailles, punks à chien, ou bénévoles pour associations diverses ?

Personne ne vient leur parler.

Il y a zéro concurrence.

Les rencontres dans l’espace public VS Les rencontres online

Et à partir du moment où tu sais comment les approcher, c’est le jackpot :

Tu prends conscience que toutes ces femmes qui te paraissaient auparavant inaccessibles, tu peux les rencontrer et les séduire.

Sans te prendre la tête.

Et sans même avoir à user de tout un tas de stratagèmes ou de techniques de manipulation.

Et à ce moment-là, tu te sens libre.

Tu sais que chaque jour de la semaine, tu peux faire des rencontres.

N’importe où.

Tu sais qu’en l’espace de quelques minutes, tu peux engager la conversation avec une fille canon, lui donner envie de faire ta connaissance, prendre son numéro, puis la revoir et conclure.

Ou même carrément aller boire un verre ou un café avec elle directement après l’avoir abordée (je ne compte pas le nombre de fois où ça m’est arrivé).

Voire carrément la ramener chez toi le jour-même.

Les possibilités sont infinies.

Une fois que tu as compris ça (et que tu en as fait l’expérience une ou deux fois), tu as la sensation d’avoir trouvé un cheat code.

Tu as même l’impression d’avoir encul** le système.

Et ça, c’est vraiment jouissif.

Alors ok, certaines nanas ne seront pas disposées à te parler :

Certaines seront pressées.
D’autres auront un copain.
D’autres ne seront tout simplement pas d’humeur.

Mais un paquet d’autres n’attendront qu’une chose :

Que tu les abordes.

Pour qu’elles puissent enfin avoir une interaction naturelle et spontanée avec un mec normal.

Ailleurs que sur les réseaux sociaux ou toutes ces applications remplies de charognards.

Mais l’absence totale de concurrence n’est même pas le seul avantage des rencontres dans les lieux publics :

Contrairement aux bars, boîtes de nuit, applications et sites de rencontres, faire des rencontres dans l’espace public :

👍 C’est gratuit (pas de prix d’entrée ni d’abonnement à payer)

👍 C’est possible tous les jours de la semaine, et à toute heure (même la nuit, si tu sais t’y prendre).

👍 Ça ne te demande pas de passer toute ta soirée dans un lieu bondé et bruyant comme un bar ou une boîte de nuit : tu peux aborder les filles que tu croises pendant tes trajets quotidiens (que ce soit pour aller au boulot, en cours, au supermarché, à la salle de sport…).

👍 Il n’y a aucune concurrence : c’est seulement toi et la fille

👍 Tu la vois au grand jour : pas de mauvaise surprise ni de déception sur son physique

👍 C’est spontané (et même romantique, dans certains cas) : pile le genre de rencontres qu’on peut voir dans tous ces films romantiques dont les femmes raffolent

👍 Tu es pleinement actif : tu peux faire des rencontres QUAND tu le veux, dès aujourd’hui : tu n’as pas besoin d’attendre qu’on te présente une fille qui pourrait potentiellement t’intéresser…

Maintenant tu es probablement en train de te dire :

Si les rencontres dans l’espace public c’est aussi génial, alors pourquoi si peu de mecs s’y mettent ?

La réponse, tu la connais sûrement :

La peur du rejet (mais c’est encore plus vicieux que ça, comme on va le voir juste en-dessous) :

On a été conditionnés pour croire qu’aborder des inconnues dans l’espace public, c’est mal.

On appréhende naturellement la réaction de la fille.
Ou ce que les gens autour pourraient penser.

Sauf que cette peur, elle n’est pas fondée.

Le pire qui pourrait t’arriver, si tu abordes une nana sans te montrer injurieux ?

Un « C’est gentil mais je ne suis pas intéressée », ou « Désolée je suis pressée », ou encore « J’ai un copain ».

Sur les milliers d’abordages que j’ai pu faire dans les lieux publics au cours des dernières années, il ne m’est jamais rien arrivé de méchant (bien au contraire).

Idem pour tous les mecs que j’ai coachés et qui ont utilisé ma méthode d’abordage.

Et jamais je n’ai eu le moindre problème avec les gens autour.

La vérité, c’est que les gens s’en foutent.

Ils ne voient même pas ce qui se passe autour d’eux, bien trop occupés à regarder leur téléphone.

Beaucoup n’entendent même pas, non plus. Avec leurs écouteurs enfoncés profondément dans leurs oreilles.

Et même sans ça, ils sont dans leur bulle.
Ils ne prêtent pas vraiment attention à ce qui se passe autour d’eux.

Mais au-delà de ça, même s’ils remarquent ton approche ?
Ils tracent leur route.
Et ne font rien.

Déjà qu’ils ne font rien quand un cycliste se gamelle sur une chaussée mouillée ou quand une grand-mère se fait agresser devant leurs yeux…

Alors pour une femme abordée respectueusement par un homme propre sur lui…

Mais le gros soucis de ces dernières années ?

C’est que…

Cette peur du rejet est accentuée par une minorité de féministes hystériques qui répandent leur haine sur Internet et dans les médias :

Souvent des nanas complètement névrosées, qui ont perdu toute féminité, et qu’aucun homme digne de ce nom n’a envie de baiser.

Sauf que grâce aux réseaux sociaux et applis de rencontres, ces nanas arrivent à avoir leur dose d’attention… vu tous les mecs en chien qui s’y ruent.

Sur ces canaux de rencontres, il y a toujours quelques mecs pour leur accorder de l’attention

…et les faire se sentir exister.

Maintenant, imagine que tous ces mecs prennent conscience qu’il est possible de faire des rencontres dans les lieux publics

et qu’ils n’ont pas à faire les chien-chiens ou les charognards sur Tinder et Instagram.

Ces harpies perdraient tout pouvoir sur eux.

Elles n’auraient plus des hordes de mecs désespérés pour les faire se sentir exister.

Leur pire cauchemar ?

Que suffisamment d’hommes reprennent le contrôle sur leur vie sexuelle et sentimentaleen s’autorisant à faire des rencontres OÙ ils veulent et QUAND ils veulent.

Et puissent les envoyer chier.

En sortant avec d’autres femmes beaucoup plus intéressantes (et jolies) qu’elles.

Du coup, quand elles voient des mecs commencer à reprendre leur vie amoureuse en main en abordant des femmes dans la rue ?

Elles deviennent folles.

Ça les fait paniquer comme jamais.

C’est une des raisons pour lesquelles elles font tout un tapage autour du harcèlement de rue :

Pour décourager les hommes de faire des rencontres dans l’espace public.

Alors ok, le harcèlement de rue existe.

Certains parasites importunent les femmes dans l’espace public.
À coup de « Eh wallah t’es bonne », « Wesh t’as pas un 06 ? », « Viens-là sale pute », et j’en passe.

C’est une réalité aujourd’hui en France.

Le problème, c’est que tout ce tapage autour du harcèlement, ils ne touchent pas les hommes qui harcèlent effectivement les femmesmais les mecs biens, qui se comportent de manière polie et respectueuse avec les femmes.

Et à force d’entendre parler de harcèlement de rue, les mecs normaux en viennent à penser que le simple fait d’adresser la parole à une femme dans la rue constitue un harcèlement !

Et cette croyance est en permanence renforcée par des féministes mal-intentionnées qui n’ont qu’une envie :

Empêcher les hommes de reprendre le contrôle de leur vie sexuelle et sentimentale.

En les maintenant dans la misère sexuelle.

Pour en faire des esclaves dociles prêts à satisfaire leurs moindres petits caprices.

Et ça passe (entre autres) par les empêcher d’aborder les femmes qui leur plaisent ils veulent quand ils veulent.

Et un des moyens qu’elles utilisent pour ça, c’est de leur faire peur.

En agitant les peurs d’être vu comme un harceleur ou un violeur.

Malheureusement, beaucoup de mecs tombent dans le panneau…et se laissent manipuler.

En permettant à ces harpies de les enchaîner.
Et de les priver de leurs libertés.

Au risque de me répéter :

On t’a menti :

Pour faire des rencontres, tu n’es PAS obligé de te cantonner aux applis et sites de rencontres, ou aux bars et boîtes de nuit, ou à ton cercle social.

Des femmes, tu peux en rencontrer PARTOUT ailleurs.
Dans la vie de tous les jours.

Il faut juste le faire de la bonne manière.

D’une manière respectueuse.
Honnête.

Mais aussi spontanée.
Et suffisamment couillue pour produire l’effet souhaité (c’est-à-dire pour créer une étincelle qui fera l’effet d’un coup de foudre amoureux chez la fille… Et qui lui donnera envie de vivre une belle aventure avec toi…au lieu de te mettre en friend zone).

Tu t’en doutes :

Si je te parle de ça aujourd’hui, c’est que j’ai quelque chose à te proposer.

Ce quelque chose ?

Ce n’est ni plus ni moins qu’un modèle d’abordage concret.

Que tu peux utiliser dès aujourd’hui pour reprendre le contrôle de ta vie sexuelle et sentimentale…

en faisant enfin connaissance avec toutes ces filles mignonnes que tu croises chaque jour et qui n’attendent qu’une chose :

Faire des rencontres spontanées, loin des réseaux sociaux et des applis de rencontres.

Malgré tout ce qu’on peut voir et entendre dans les médias et sur Internet ?

Les femmes RÊVENT secrètement qu’un mec normal, naturel et spontané les abordent pendant la journée :

Tu as déjà regardé une comédie romantique ou lu un roman à l’eau de rose ?

Ce n’est pas vraiment mon truc, mais j’en ai vu assez pour savoir que l’histoire ne se déroule JAMAIS comme suit :

« Marion a rencontré Mathieu sur Tinder, ils se sont vus et ont baisé, puis ils se sont mariés ! »

Aucune fille n’imagine rencontrer l’homme de sa vie de cette façon.

Et quand ça arrive, la nana a souvent honte de dire à ses amis et à sa famille qu’elle a rencontré son petit copain sur Internet (et c’est pareil pour les rencontres en boite de nuit, voire pire).

Dans la plupart des comédies romantiques, la fille rencontre toujours le mec de manière spontané et un peu inattendue, dans son quotidien.

Les bouquins romantiques dans ce genre-là font partie des livres qui se vendent le plus.

Ça parait fou, je sais.

C’est sûr que ce n’est pas le genre de bouquins que lisent les mecs.

Les femmes rêvent secrètement d’être à la place de ces héroïnes de films romantiquesqui rencontrent ce mec incroyable par hasard, pendant leur quotidien routinier.

En engageant la conversation avec une inconnue un peu au hasard dans un lieu public, tu fais de ses rêves une réalité.

Et pour aborder et séduire une jolie fille n’importe où dans ton quotidien, il te suffit de connaître un modèle tout simple, en 4 phases bien précises, que j’ai prévu de te détailler dans une formation complète :

Choper dans les 2 heures (quasi n’importe où) : la méthode pour court-circuiter le système

Ce modèle d’approche ne te demande pas d’apprendre des phrases ou des « routines » par coeur.

Il ne te demande pas de jouer un rôle ou de te transformer en une personne que tu n’es pas.

Il ne te demande pas non plus d’être beau gosse (ce n’est pas ça qui fait réellement la différence avec les femmes, car si c’était le cas il n’y aurait autant de mecs moches, mal fringués et peu subtils qui passeraient devant tout un tas de mecs beaux gosses).

Il ne te demande pas non plus d’être pété de thunes (il ne faut juste pas que tu aies l’air d’un clochard ou d’un punk à chien).

Et par-dessus tout, il ne te demande pas de faire le mec en demande, prêt à tout pour choper.

En même temps c’est un peu l’objectif : arrêter de faire l’esclave sur Tinder ou Instagram, et enfin reprendre les choses en main, en bonhomme solide et conquérant.

Je ne te cache pas que j’ai mis beaucoup de temps à peaufiner ce modèle d’approche.

Et que…

J’ai dû me manger pas mal de râteaux avant d’arriver à quelque chose d’aussi rodé.

Que ce soit dans les rues de Paris, dans des centres-villes de province, dans les magasins, dans le bus, dans le métro (et ses couloirs), à l’étranger

Et avec toutes sortes de femmes : de la jeune étudiante de 18 ans à la cadre trentenaire et plus.

De longues années passées à tester tout un tas de trucs dans mes interactions avec les femmes que j’abordais.

Afin de terminer avec un système simple et facile à appliquer.

Pour permettre à mes abonnés et clients d’enfin faire bouger les choses dans leur vie sexuelle et sentimentale.

Quels qu’ils soient.

Parce que ce modèle, tu peux l’adapter à ta personnalité.

Pour aborder des femmes QUAND tu le veux et OÙ tu le veux.

Et pas que dans la rue :

Tu peux utiliser ce modèle d’approche à peu près partout ailleurs.

Ça peut être dans le métro (ou le tramway)…

…Comme l’a montré Thomas, qui a abordé une jolie fille dans le métro (alors qu’elle était avec son père !) et qui a depuis entamé une relation avec elle :

Ça peut être dans un magasin ou un supermarché

…Comme l’a montré Erick, qui a abordé une bombe de 22 ans dans un magasin (une fille avec un corps de rêve qu’il voit désormais régulièrement, et pas que pour prendre le thé) :

Clique pour écouter le témoignage de Erick (si tu es sur mobile, clique sur « Listen in browser ») :

Et ce qu’il faut bien comprendre, c’est que cette nana, comme tant d’autres, elle était inscrite sur Tinder.

Et qu’Erick n’aurait probablement jamais pu retenir son attention s’il avait tenté de l’approcher sur cette application (il n’aurait peut-être jamais eu de match avec elle).

Dans le magasin où il l’a abordée, c’était complètement différent.

Il n’y avait aucune concurrence.

C’est ce qui lui a permis de faire sa connaissance facilement (il n’a eu qu’à « se servir »).

Ça peut être dans le bus

…Comme l’a montré Sylvain, qui a abordé une nana assise en face de lui alors qu’il rentrait du boulot :

Probablement aussi une fille qu’il n’aurait jamais pu approcher sur Tinder ou Instagram.

Ça peut être dans un parc (et sur plusieurs filles en même temps)…

…Comme l’a montré Louis, qui a abordé deux jolies touristes dans un parc à Berlin :

Clique pour écouter le témoignage de Louis (si tu es sur mobile, clique sur « Listen in browser ») :

Ça peut être dans un café

…Comme l’a montré Luc, qui a rencontré sa copine dans un café en l’abordant de manière solide et efficace :

Bref, tu peux aborder dans à près tous les types de lieux possibles et imaginables…

Remarque : plus de la moitié de ces filles ont été abordées très récemment, en période de COVID19. Donc pour ceux qui diraient « Oui mais en ce moment c’est compliqué, il y a la distanciation sociale blablabla », c’est encore une excuse bidon. Pendant que certains se prennent la tête à inventer des prétextes en tout genre pour ne pas y aller, d’autres raflent tout.

Et tout ça, ce ne sont que des exemples parmi tant d’autres.

Des retours comme ceux-là, j’en ai des centaines (que je ne vais pas lister ici, il y a ma page témoignages pour ça).

Des retours de mecs qui en ont eu marre de jouer selon les règles édictées contre eux.
Et qui un jour ont décidé de jouer selon leurs propres règles.
Pour reprendre leur vie sexuelle et sentimentale en main.

Mais il n’y a pas de secret :

Pour arriver à ce résultat, ces mecs ont dû se bouger.

Ils ont dû arrêter de se trouver des excuses à la con pour esquiver l’abordage.

Et même si j’ai dédié un module entier de la formation au passage à l’action (pour que tu arrêtes de te trouver des excuses et que tu puisses foncer plus facilement), il faut que tu prennes un engagement :

L’engagement d’arrêter d’être passif.
Et de devenir enfin ACTIF.

C’est-à-dire de ne plus te contenter d’attendre.
Mais d’AGIR.

Et le meilleur moyen d’être certain que tu tiendras cet engagement, c’est de commencer aujourd’hui-même.

Pas demain.
Pas dans une semaine.
Pas dans quinze jours.
Pas dans un mois.

Mais aujourd’hui.

Car si tu attends, il se passera la même chose que d’habitude :

RIEN.

Ce sera comme tous ces projets géniaux que tu voulais entreprendre mais que tu avais remis au lendemain… et qui au final sont tombés dans l’oubli.

Et tu continueras chaque semaine à voir des filles sublimes te passer sous le nez…et à te demander pourquoi aucune d’elles ne fait partie de ta vie.

Et plus les semaines, les mois et les années passeront, plus tu t’en voudras de ne pas avoir agi plus tôt.

Si tu veux vraiment faire bouger les choses dans ta vie sexuelle et sentimentale, c’est maintenant qu’il faut agir.

Et honnêtement, ça m’est égal que tu utilises mon système d’abordage ou non plutôt qu’un autre :

Si je t’ai convaincu d’arrêter de perdre ton temps en faisant le charognard sur les réseaux sociaux et les applis de rencontres, ce sera déjà une victoire pour moi.

Mais si en plus de ça tu te mets à rencontrer des filles canons durant tes prochains déplacements (dès demain, ou même dès ce soir), alors ma victoire sera complète.

Et c’est un de mes objectifs avec mon modèle d’approche.

D’ici une quinzaine de minutes, tu peux déjà avoir ce système en main.

…Et prendre connaissance des 4 étapes qui te permettent d’aborder une inconnue dans la rue (ou n’importe où dans l’espace public), mener une conversation captivante avec elle, prendre son numéro (parfois ce sera elle te le donnera, d’elle-même), puis la revoir pour faire plus amples connaissances (dans tous les sens du terme).

Ce qu’il va se passer, dès que tu vas te familiariser avec ce modèle d’approche ?

C’est que tu vas t’imaginer comment tu aurais pu aborder toutes ces jolies filles que tu as croisées dernièrementmais que tu as laissé filer bêtement.

Soit parce que tu ne savais pas quoi leur dire.
Soit parce que tu avais trop peur de leur réaction.
(Ou les deux à la fois)

Dès ton prochain trajet (que ce soit aujourd’hui ou demain, pour aller au boulot, en cours, ou pour aller faire tes courses)… ?

Lorsque tu croiseras cette fille mignonne qui te fera tourner la tête… ?

(Et qui t’aura peut-être même lancé un petit regard pour t’encourager à venir lui parler)

Tu sauras précisément quoi dire pour engager la conversation avec elle.

En quelques secondes, tu auras déjà trouvé une phrase d’approche unique et percutante.

Et si tu appliques bien ce qu’on va voir ensemble au fil des différents modules de la formation, il y a de fortes chances que cette fille soit réceptive à ton approche.

Que dès l’instant où tu vas avoir prononcé ta phrase d’approche, elle te fasse un sourire charmée.

Et que son regard s’éclaircisse.
Comme si tu avais activé quelque chose en elle.

Puis qu’elle te laisse la séduire (et c’est ce que je vais t’apprendre à faire tout au long des différents modules audio de cette formation).

Et même qu’elle s’investisse dans la conversation, oubliant complètement que quelques minutes plus tôt tu étais un total inconnu pour elle.

Pour qu’au final, elle n’ait qu’une hâte :

Te revoir rapidement.

Voire carrément terminer la journée chez toi, directement après ton approche (c’est rare, mais c’est possible, si toutes les conditions sont réunies).

Et au final, une fois que tu as pris l’habitude de saisir ces occasions en or qui se présentent à toi chaque semaine (ou même chaque jour) ?

Tu te retrouves dans un état d’abondance avec les femmes.

Tu as des options.

Tu n’es plus comme tous ces mecs qui mettent leur dignité au placard en faisant les morts de faim sur des applications ou sites de rencontres pour des filles qui n’en valent pas la peine.

Tu n’es plus aligné sur un rayon avec tous les autres gars…attendant désespérément d’être choisi par une fille à peine potable.

TU es celui qui choisit.

Parce que tu as le choix.

Toutes ces belles femmes qui te semblaient inaccessibles sur Instagram et Tinder font partie de ton quotidien.

Ton téléphone est rempli de numéros de filles (dont certaines très jolies) qui n’ont qu’une envie : que tu daignes les recontacter et leur proposer un truc à faire.

Et à ce stade, quand tu as atteint un tel niveau d’abondance ?

Tu te comportes naturellement de manière ultra attirante.

Tu te sens presque invincible.

Comme une célébrité qui se sait désirer par les femmes.

Et quand vient le moment d’aborder une fille qui te plaît, tu ne penses même plus à ce fameux modèle d’approche.

Car tu l’utilises inconsciemment, sans vraiment y penser.

Pour toi, c’est devenu une seconde nature.

Et les rencontres se font toutes seules.

Par contre…

Avant d’aller plus loin, je vais juste te demander une chose :

Il faut que tu acceptes que certaines femmes ne seront pas intéressées.

Et c’est normal.

Bien souvent, ça n’a rien à voir avec toi (elles ne peuvent pas te connaître en seulement quelques secondes d’interaction).

Certaines femmes seront pressées, d’autres auront un copain, d’autres encore ne seront pas d’humeur (et te répondront poliment par un « Désolée je suis pressée » ou « C’est gentil mais je ne suis pas intéressée »).

Et c’est très bien comme ça.

Parce que si 100% des filles répondaient par la positive à ton approche, ta liste de contacts exploserait.

Tu perdrais la boule.

Tu aurais des numéros de téléphone de filles à ne plus savoir qu’en faire (c’est même quasiment déjà le cas quand tu utilises régulièrement ce système d’abordage).

Ne t’attends donc pas à une formule magique qui te permet de séduire 100% des femmes que tu croises.

Une telle formule n’existe pas.

Sois à l’aise avec le fait que certaines femmes ne soient pas intéressées (dans le cas contraire, ce ne serait pas drôle, ça casserait toute la magie de ce genre de rencontres).

Et ne fais pas comme ces mecs fragiles qui après un ou deux refus abandonnent en se disant qu’ils ne sont pas faits pour ça.

 

Voici un petit aperçu de ce que tu vas découvrir au cours des 2h53 de formation et 3h32 d’analyses d’approches :

👉 Le modèle d’approche en 4 étapes pour faire des rencontres dans l’espace public (en réalité, une fois que tu as compris comment ça fonctionne, tu peux même l’utiliser en bars et boites de nuit : il te suffit juste de sauter la première étape)…

👉 Le moyen le plus efficace de te chauffer avant d’engager la conversation avec une inconnue (à utiliser si quand tu sors tu n’es pas très chaud et que tu as du mal à te lancer)… Ça ne prend que quelques secondes, et ça ne te demande même pas de réfléchir ou de te concentrer (mais simplement de faire UN truc tout con qui a pour effet de conditionner ton cerveau à vouloir faire des rencontres, là, tout de suite)

👉 Comment choper la journée quand on est moche (tu vas voir que c’est bien plus simple qu’on ne le pense… J’ai vu beaucoup de mecs qu’on pourrait considérer comme « moches » aborder avec succès des filles sublimes, prendre leur numéro et coucher avec elles par la suite…et beaucoup de mecs ultra beaux gosses se planter lamentablement à l’approche…)

👉 2 règles à suivre pour mettre toutes les chances de ton côté sur le plan physique (ce n’est pas vraiment ça qui va faire la différence, mais si ça peut t’aider à te sentir mieux…et donc plus en confiance…ce qui est toujours bon à prendre)

👉 Un truc à avoir en tête pour que passer à l’action quand tu n’es pas chaud ne soit qu’une formalité (depuis que je connais cette astuce, je ne laisse plus les excuses ou les blocages m’empêcher d’aborder les jolies filles que je croise)…

 

👉 Comment retenir l’attention de la fille que tu abordes sans l’ennuyer (et sans passer pour un gros lourd)…de façon à ce qu’elle reste à te parler (et finisse par s’investir dans la conversation)…

👉 Les 2 catégories de filles que tu trouves dans la rue, et lesquelles sont paradoxalement les plus faciles à aborder (ça risque de te paraître bizarre mais tu vas voir qu’en fin de compte c’est plutôt logique)…

👉 La meilleure façon d’approcher une fille en mouvement : ça risque de te paraître un peu limite, mais à partir du moment où tu le fais bien (et c’est très facile de le faire bien, comme je vais te le montrer) c’est d’une efficacité redoutable… Peu importe que la fille ait l’air pressée, qu’elle écoute de la musique ou qu’elle soit au téléphone (si tu t’y l’approches de la façon que je vais te montrer, elle s’arrêtera tout de même pour te parler)…

👉 2 trucs à faire dès la première seconde de ton approche si tu ne veux pas que la fille te lance un regard confusmais qu’au contraire elle se comporte avec toi comme une femme déjà séduite (le fameux coup de foudre)…

 

👉 Ce que tu dois dire en premier (juste après avoir stoppé la fille) pour capturer son attentionet qu’elle écoute attentivement toute ta phrase d’approche

👉 La phrase d’approche en 3 points qui te permet d’engager la conversation avec n’importe quelle jolie fille que tu croises dans la rue (ou dans le métro, au centre commercial, au supermarché…)

👉 Un truc à ajouter à ta phrase d’approche pour la rendre personnalisée, et donc UNIQUE (idéal si tu ne veux pas donner l’impression d’utiliser une phrase d’approche passe-partout que tu as apprise par cœur…mais au contraire être vu comme un mec spontané et naturel)

👉 Pourquoi la plupart des mecs qui abordent les femmes dans la rue passent pour des lâches ou des vicieux… Et comment ne PAS tomber dans le même piège qu’eux (une fois que tu as compris ça, tu te prends beaucoup moins la tête, et tu abordes beaucoup plus sereinement)…

👉 Le ton à adopter au moment de prononcer tes tout premiers mots (si tu te goures là-dessus, tu risques d’avoir du mal avec les très belles femmes)…

 

👉 Une technique efficace pour « forcer » la fille à s’investir dans la conversation, en jouant sur sa curiosité et son côté égoïste (l’intérêt de cette technique est qu’elle t’évite de passer pour le n-ème mec lourd qui saoule les femmes en les assommant de questions…)

👉 Le processus à répéter jusqu’à ce que la fille accroche à ta personnalité et reste littéralement plantée devant toi…à attendre que tu la séduises…

👉 Une technique avancée pour retenir (littéralement) une fille qui n’a pas accroché à ton approche, de manière à ce qu’elle te donne une seconde chance (si tu le fais bien, ce truc peut tout changer, car c’est le genre de choses qui excitent comme jamais les femmes très féminines)…

👉 La méthode pour être perçu comme un CHALLENGE par la fille que tu viens d’aborderet donc comme un mec avec lequel être (à l’opposé de tous ces mecs lourdingues par lesquels elle se fait souvent aborder)…

👉 La Technique de l’Expansion™, qui te permet d’amorcer une conversation captivante avec la fille que as abordée, sans rien avoir préparé à l’avance (la force de cette technique, c’est qu’elle te permet de parler de trucs qui vont forcément intéresser la fille, sans même que tu aies besoin de te creuser la crâne pour trouver un sujet de conversation…)

 

👉 4 mots à prononcer pour exciter une femme qui vient de te dire quelque chose sur elle (ça a non seulement pour effet de lui faire ressentir ton côté joueur, mais aussi et surtout de l’amener à ressentir le mâle alpha qui est en toi…par lequel elle va être naturellement attirée, sans même qu’elle ne puisse s’en empêcher)

👉 La Technique de la Suspicion™ (et la bonne manière de l’utiliser) qui te permet d’amener subtilement une femme à s’investir dans la conversationet à donc à se conditionner d’elle-même à être de plus en plus intéressée par toi

👉 Un réflexe tout bête à adopter pour faire comprendre aux femmes qui te plaisent que tu ne les prends pas au sérieux (et donc que tu n’es pas comme tous ces mecs en chien à fond sur elles)…

👉 La bonne manière de sourire pour faire fondre la fille que tu as abordée (et à quel moment le faire)…

👉 La phase indispensable par laquelle tu dois passer pour t’assurer que la fille réponde à tes messages par la suite (et qu’elle accepte avec enthousiasme ta proposition de rendez-vous) : c’est contre ce qu’enseignent la plupart des « pick up artists » et autres gourous de la séduction, et c’est ce qui explique que ces mecs-là ont souvent du mal à revoir les filles dont ils ont pris le numéro (et qu’ils se limitent à récupérer des numéros de téléphone…sans rien faire derrière)

 

👉 Le Principe de l’Investissement, qui te permet de marquer durablement l’esprit de la fille que tu as abordée, afin de rester dans son esprit jusqu’au premier rendez-vous (et qu’elle ne puisse s’empêcher de penser à toi les jours qui suivent la rencontre)…

👉 2 erreurs à ne pas commettre quand la fille commence à te dire des trucs un peu personnels (c’est là que se plantent lamentablement la plupart des « pick up artists », mais aussi les mecs ultra à l’aise de manière générale)…

👉 Sur quel ton répondre à une femme quand elle te parle d’elle (c’est contre-intuitif, mais c’est bizarrement la meilleure façon de créer un lien avec elle)…

👉 Quel langage corporel adopter quand la fille se met à parler d’elle si tu veux qu’elle se sente bien avec toi (encore une fois, ça va à l’inverse de ce qu’enseignent un paquet de coachs…qui se contentent de parler de confiance en soi et de développement personnel, mais qui zappent complètement l’aspect psychologique des rapports hommes-femmes)…

 

👉 La phrase toute conne à prononcer pour amener la fille à te donner d’elle-même son numéro de téléphone
Il y a simplement un truc à ne pas faire juste après avoir dit cette phase (beaucoup de mecs tombent dans le panneau, et ça les fait passer pour des mecs peu sûrs d’eux, de faible valeur sociale)…

👉 Une astuce ingénieuse pour augmenter le degré d’investissement de la fille au moment où elle te donne son numéro (ça te permet de lui donner l’impression que c’est ELLE qui te drague, et ainsi de la faire passer subtilement en mode chasse)…

👉 Le protocole à suivre si la nana se montre réticente à l’idée de te donner son numéro de téléphone (quand tu sais comment gérer ce genre de situations, tu peux concrétiser bien plus souvent…et arrêter de louper des occasions en or avec des femmes parfaites pour toi)…

👉 Comment faire une instant date, autrement dit comment emmener la fille boire un verre directement après l’approche (et plus si affinités)…

👉 BONUS : une étape supplémentaire qui te permet de coucher avec la fille le jour-même (deux ou trois heures après l’avoir abordée), en la ramenant chez toi…

 

Mais aussi :

👉 DES DÉMONSTRATIONS SUR LE TERRAIN (enregistrements d’approche) pour chacune des étapes du modèle, afin que tu puisses comprendre précisément comment tout ceci se traduit dans le réel…

👉 2 ENREGISTREMENTS D’INSTANT DATES (autrement dit de « rendez-vous instantanés », c’est-à-dire que je suis allé boire un verre avec la nana directement après l’avoir abordée) : un instant date avec une jolie brune aux yeux bleues abordée dans la rue + un instant date avec une jolie petite latine abordée dans un couloir de métro…

👉 13 ENREGISTREMENTS D’APPROCHES RATÉES revues et analysées : je me mets à poil en te montrant des interactions merdiques (dans lesquelles j’ai fait de la merde) qui n’ont rien donné… J’analyse ces approches pour toi et t’explique ce que j’aurais pu mieux faire (ça te permettra de progresser plus rapidement)…

👉 Mon SYSTÈME DE SIMULATION D’ABORDAGE, qui te permet de t’entraîner à aborder des inconnues sans bouger de chez toi (ça va te permettre d’acquérir certains réflexes clés, mais aussi de pouvoir te chauffer avant de sortir de chez toi)…

Le micro que j'ai utilisé pour enregistrer mes approches

Le micro que j’ai utilisé pour enregistrer mes approches, digne d’un véritable agent secret ;)

Maintenant, je dois te prévenir :

Si tu fais partie de ces mecs qui se croient au-dessus de tout ça

Qui pensent qu’aborder une fille dans la rue, c’est beauf…
Que c’est être un « oppresseur »…
Que c’est sexiste (ou autre connerie du genre)…

Cette formation n’est probablement pas pour toi.

Car même si elle peut te permettre de rencontrer pas mal filles mignonnes, tu n’auras probablement pas le même succès qu’un mec qui n’a pas tous ces préjugés fragilisants.

Parce que quand tu as honte d’agir en homme, les femmes le sentent.
Et ça diminue tes chances d’aller plus loin avec elles.

Par contre…

Si tu fais partie des mecs qui sont prêts à faire ce qu’il faut pour reprendre leur vie sexuelle et sentimentale et main

Que tu es conscient que pour rencontrer des femmes, tu n’as pas besoin de faire le mec en chien sur les applis et sites de rencontres ou dans les bars et boîtes de nuit

Mais que tu peux rencontrer toutes les filles que tu veux n’importe où, n’importe quel jour de la semaine, et sans tout un tas de mecs autour qui bataillent pour avoir son attention (que ce soit en réel ou en virtuel)… ?

Alors ça peut valoir le coup de tester ça.

Dès ta prochaine sortie dans la rue (ou dans n’importe quel autre lieu public).

Et d’enfin arrêter de laisser autant de femmes parfaites pour toi te passer sous le nez chaque jour de la semaine.

Pour récupérer cette formation tant qu’elle est encore accessible, c’est par ici :

VOIR SI C’EST ENCORE DISPO

Jacques

Top