Ce trait de caractère qui peut tout changer…

La plupart des mecs n’arrivent pas à réussir ce qu’ils entreprennent à cause d’un trait de caractère qui leur fait défaut.

Que ce soit dans leurs projets d’entreprise, avec les femmes, en sport, etc…

On en revient toujours à un trait de caractère fondamental qui fait la différence entre la minorité des mecs qui réussit et les autres.

Énormément de mecs, lorsqu’ils se lancent dans un projet, abandonnent relativement rapidement, parce qu’ils n’observent pas les résultats souhaités.

Ça peut être monter une entreprise, apprendre à jouer d’un instrument de musique, apprendre une langue, devenir bon dans un sport, s’améliorer socialement et devenir plus séduisant, etc…

Quand se lance dans quelque chose, on est toujours excité, passionné et enthousiaste. Mais très vite, cette passion fait place à de la lassitude et à du découragement.

Car réaliser un projet d’envergure, ça demande du temps et un travail régulier (et heureusement, sinon ça n’aurait rien d’exceptionnel et vous ne pourriez pas vraiment être fier de vos accomplissements).

Plus ce que vous allez bâtir va vous demander du travail, du temps et de la patience, plus vous serez fier du résultat. Et plus vous aimerez ce que vous aurez réalisé.

Et à votre avis, est-ce que ça vaudrait la coup si c’était aussi facile et aussi rapide ?

Probablement pas.

Ce qui manque à la plupart des mecs pour réussir ce qu’ils entreprennent et pour devenir des versions améliorées d’eux-mêmes, c’est la capacité à persister.

Et plus précisément la capacité à persister en l’absence de retour positif.

Parce que persister quand on sait que nos actions donnent des résultats, c’est facile.

Mais persister quand on ignore si ce qu’on fait va marcher, c’est beaucoup plus difficile.

Et cette capacité à persister en l’absence de résultats, c’est ce qui fait toute la différence entre les mecs qui réussissent et les autres.

Que ce soit dans des grands projets (comme monter une entreprise), ou dans des petites choses quotidiennes (comme engager la conversation avec une inconnue).

C’est ce qui fait la différence entre le mec qui abandonne son projet d’entreprise au bout de quelques mois, et celui qui persiste malgré les résultats qui tardent à venir.

C’est ce qui fait la différence entre le mec qui abandonne la pratique d’un instrument de musique parce qu’il se met à stagner, et celui qui persiste jusqu’à observer une amélioration.

C’est ce qui fait la différence entre le mec qui abandonne sa quête d’amélioration personnelle parce qu’il n’observe pas tout de suite ses résultats rêvés, et celui qui persiste en ayant foi en son avenir.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que dans tout ce que vous allez entreprendre, il y aura des phases de stagnation. Des phases d’absence de retours positifs.

Et c’est votre capacité à persister pendant ces phases qui va vous permettre de percer.

La plupart des gens abandonnent au commencement de ces phases. Ils font demi-tour et rentrent chez eux. Au lieu de continuer en s’aventurant dans ces zones troubles.

La persistance, ça a son importance pour des grands projets, mais aussi pour des projets à petite échelle, comme en séduction :

Par exemple, quand vous abordez une inconnue, celle-ci ne vous donne pas dès le début un retour positif. Ce qui est normal : elle ne vous connait pas, elle ne sait pas pourquoi vous l’avez abordée, et elle se méfie.

Du coup, elle ne vous envoie pas de retour positif au début de l’interaction. Elle ne sourit pas, elle ne s’investit pas dans la conversation, elle se montre nonchalante…

Et à ce moment-là, le mec qui ne sait pas persister abandonne.

Tandis que le mec qui sait persister en l’absence de retour positif persiste. Et il atteint un stade où la fille se sent à l’aise et se met à s’investir dans la conversation.

La différence ?

Ce n’est pas parce que l’un est plus « beau » que l’autre ou qu’il a une phrase d’approche qui est « mieux » que l’autre.

C’est parce que l’un a su persister en l’absence de retour positif, tandis que l’autre a abandonné en étant rapidement découragé par l’absence de résultat.

Retenez bien cette citation que j’ai tirée d’un bouquin de Napoleon Hill, que j’ai lu il y a quelques mois :

« Without persistence, you will be defeated, even before you start. With persistence, you will win. »
/ « Sans persistance, vous serez vaincu avant-même de commencer. Avec de la persistance, vous gagnerez. »

La persistance est la clé de votre réussite. Et ce dans la plupart des domaines de la vie.

La capacité à persister, c’est un trait de personnalité extrêmement attirant.

Les femmes sont toujours attirées par les hommes qui savent persister.

Quand vous persistez, vous vous montrez courageux. Vous montrez que vous en avez.

Enregistrer

Enregistrer

Maintenant, pour pouvoir mener une interaction excitante avec une femme, encore faut-il savoir comment démarrer cette interaction, et comment la faire avancer.

Il faut d’abord engager la conversation, retenir l’attention de la fille, lui donner envie de s’investir dans cette conversation, générer de la tension sexuelle, passer à la vitesse supérieure, etc…

Tout un tas d’étapes pour passer du stade où tu ne le connais pas (ou très peu), au stade où ton interlocutrice a envie d’aller plus loin avec toi et où il ne te reste plus qu’à la cueillir.

Et toutes ces étapes, je les regroupées dans cet article.

On va passer en revue certains aspects sombres d’une conversation excitante (certains aspects que très peu d’hommes ont réussi à s’accaparer)…

Car avant même de vouloir se lancer dans une conversation avec une femme pour la séduire, il y a certains principes clés à avoir en tête.

Il y a des différences entre les hommes et les femmes que tout séducteur efficace se doit de connaître pour susciter du désir chez les femmes qui lui plaisent.

Il faudra également que tu saches comment rebondir et dynamiser une conversation.

Et bien entendu, tu devras aussi être capable de donner réellement envie aux filles d’être avec toi lorsque tu discutes avec elles.

Tu auras besoin de savoir comment faire envisager à ton interlocutrice une relation avec toi.

Et bien sûr, tu devras être capable de la faire penser au sexe, sans pour autant passer pour un obsédé.

Toutes ces étapes, on en parle en détails dans cet article :

=> Avoir la TCHATCHE avec les filles et EN FINIR une bonne fois pour TOUTES avec les râteaux

En ayant en tête ces façons de faire, tu vas pouvoir développer une tchatche séduisante plus facilement que tu ne le penses.

Même si le simple fait d’être face à une jolie fille te bloque et te fait paniquer.

Même si tu te sens incapable de tenir une conversation sur plusieurs minutes (et que donc quand tu abordes une femme, l’intérêt chute rapidement).

Jacques

Top