Quel sujet de conversation avec une fille pour facilement sortir de la masse ?

sujet de conversation avec une fille de 16 ansJ’ai récemment découvert un sujet de conversation (ou une routine, comme certains appellent ça) qui vous permet de sortir de la masse facilement quand vous sortez en soirée.

Vous pouvez même l’utiliser lors d’un rendez-vous galant avec une fille.

L’intérêt de cette routine, c’est qu’elle vous permet de vous démarquer instantanément des autres mecs.

Elle vous permet de sous-entendre à la fille que vous la comprenez

Et que vous comprenez les femmes en général…

Et que vous êtes doué d’une certaine intelligence sociale…

Il vous permet en quelque sorte de vous mettre dans son camp.
Et de lui montrer que vous savez ce qu’elle ressent dans certaines situations.

Si tu ne l'as pas déjà fait : passe ton test de SOLIDITÉ afin de déterminer si ton game est solide... ou s'il est fragile. C'est un test de 13 questions auxquelles tu vas pouvoir répondre très rapidement (durée estimée : 2 min).

Ce sujet de discussion risque de vous étonner…

Et aussi de vous faire marrer.

Vous vous demandez probablement ce que c’est…

J’y viens…

C’était il y a à peu près deux ans, un samedi soir…

J’étais avec deux bons potes.
On voulait aller en boîte de nuit.

Ce soir-là, on voulait aller dans une boîte bien précise qu’on avait choisie.
Sauf qu’une fois là-bas, on s’était fait refouler.

Bon il fallait s’en douter : ce soir-là nous n’étions pas accompagnés, et c’était une boîte plutôt sélect.

Un peu dégoûtés, on ne voulait pas que la soirée se termine là.

Mais on avait testé la plupart des boîtes des environs, et ça nous saoulait d’y retourner.

Il y avait tout de même une boîte qu’on n’avait pas testée…

La boîte gay.

Qui était à une dizaine de minutes de marche.

On n’était jamais allés dans une boîte gay auparavant.
Alors on s’est dit qu’on pourrait essayé.
Qu’on allait bien rigoler.

Du coup, on s’est mis en route pour cette fameuse boîte gay.
Et on y est rentré comme dans du beurre (dans la boîte hein, pas ailleurs ;)).

sujet de discussion marrant

C’était plutôt cool.
D’autant plus qu’il y avait pas mal de filles hétéro qui accompagnaient leurs potes gay.

Mais comme vous vous en doutez, il n’y avait pas que les filles hétéro qui étaient susceptibles de me draguer.
Il y avait bien évidemment beaucoup de mecs gays.

C’était à la fois marrant et perturbant.

Parfois, quand je dansais sur la piste de danse, des mecs venaient essayer de danser avec moi.

Parfois, quand j’étais assis, un mec venait, commençait à discuter avec moi puis tentait d’établir un contact physique en me touchant la cuisse.

Mais surtout…

Je sentais sans arrêt des regards sur moi.
Des regards que je ne sentais jamais dans une boîte classique.

Tu sentais que t’étais de la chaire fraiche.

Et… (la phrase magique) :

Je me suis rendu compte de ce que c’était que d’être une fille en boîte.

J’ai compris ce que les filles ressentent quand elles sortent en boîte.

Voilà ma fameuse routine.

Quand je la raconte, je ne la raconte pas exactement comme ça, je le fais au feeling.

Le plus important, c’est de bien dire à la fille que vous vous faisiez draguer tout le temps, et que vous vous êtes rendu compte de ce que c’était que d’être une fille en boîte.

La première fois que j’ai raconté mon histoire à une fille, je l’ai sentie tout de suite plus rassurée à mon égard.
Comme si ça produisait une sorte de déclic.
Et ce n’est pas pour rien…

Raconter votre expérience dans un endroit où vous vous faisiez draguer, ça communique que vous comprenez ce que les filles sont parfois amenées à ressentir.

Vous lui communiquez le fait que vous avez vécu des situations qu’elle est souvent amenée à vivre.

Vous êtes dans son camp.
Vous n’êtes plus comme tous ces mecs qui ne la comprennent pas.

Vous êtes comme sur un pied d’égalité.
Comme deux stars qui se comprennent.

Avant de vouloir essayer de raconter mon histoire, je vous conseille d’aller vous-même dans une boîte gay.

Je vous rassure :

J’ai un peu exagéré dans mon histoire.
Vous ne vous faites pas draguer toutes les deux secondes.
Et quand vous dites non à un mec, il comprend tout de suite.

Je n’ai fait qu’une boîte gay dans ma vie, et j’ai plutôt kiffé.
L’ambiance est super détendue, et il y a aussi des filles hétéro très open ;).

Donc pour que votre histoire soit vraie, rendez-vous dans une boîte gay.
Car je ne veux pas que vous racontiez une histoire que vous n’avez pas vécue.
Vous n’êtes pas un mythomane.

Ce qui rend cette histoire efficace, c’est que, en plus d’être marrante, elle montre à la fille que vous la comprenez.
De manière subtile.

Vous ne dites pas « Je comprends les femmes » de manière prétentieuse.
Non, là vous le prouvez.
Par une histoire qui vous met en scène.

Des histoires comme ça, il en existe d’autres.
À vous de les trouver ou d’être attentif aux situations de la vie qui pourraient vous permettre de concevoir des histoires similaires.

Bien...

Je t'ai préparé un deuxième article dans lequel on va voir ensemble comment devenir un meneur d'hommes.

Comme tu l'auras peut-être remarqué :

Les mecs qui ne font que suivre ne sont pas attirants.

Ou tout du moins ils sont loin d’être aussi attirants qu’ils pourraient l’être.

Et leur incapacité à mener fait qu’ils sont perçus comme peu excitants, que ce soit par les femmes ou par les hommes.

Et à l’inverse, les meneurs d’hommes sont perçus comme des mecs de statut relativement élevé, solides et excitants. Ce qui en fait des mecs attirants.

Les femmes les voient comme des amants potentiels, et les mecs veulent être à leurs côtés et faire partie de leur groupe.

La bonne nouvelle, c’est que la plupart des mecs peuvent devenir des meneurs d’hommes.

À différents niveaux.

Et avec plus ou moins de facilité.

Et aujourd’hui, on va voir ensemble un système étape par étape qui va justement te permettre de devenir ce meneur d’hommes que les mecs suivent et dont les femmes sont dingues.

Ça va te servir dans tout un tas de situations et d’environnements : avec tes potes, avec des personnes que tu viens de rencontrer, en soirée, à la fac ou au boulot, dans certaines situations inhabituelles, etc…

Cependant, ce qu’on va voir ensemble dans cet article, ce n’est pas pour tout le monde :

Certains mecs ne sont pas faits (ou pas encore faits) pour mener.

Je ne t'en dis pas plus ici, et je te laisse aller découvrir tout ça dans ce deuxième article :

=> DEVENIR UN MENEUR D'HOMMES : le système étape par étape

 

Jacques

Top