Oser engager la conversation avec une fille – Ce qui empêche les hommes de le faire :

belle phrase pour aborder une filleBeaucoup de mecs ont conscience que c’est à eux de faire le premier pas quand il s’agit d’engager la conversation avec une fille.

Ils ont conscience que c’est à eux de se bouger pour aller aborder les filles qui leur plaisent…

Pour oser engager la conversation avec les femmes qui leur plaisent…

Que ce soit en soirée, à la fac, au boulot, dans la rue, etc…

Sauf que beaucoup n’osent pas passer à l’action.

Et ce pour diverses raisons.

Dans les lignes qui suivent, nous allons voir ensemble une des raisons principales pour lesquelles beaucoup de mecs ont du mal à se lancer.

Cette raison, elle est en quelque sorte liée à d’autres raisons pouvant nous empêcher de passer à l’action.

Vous allez bientôt comprendre de quoi il s’agit.

Pour illustrer tout ça, je vais vous raconter une petite histoire personnelle, qui date de mes premières années dans l’univers de la séduction.

À l’époque, ça devait faire 2-3 ans que j’avais découvert l’univers de la séduction.

À cette époque, je n’avais encore jamais abordée d’inconnue dans la rue.

J’avais réussi à le faire plusieurs fois en boîte de nuit et en soirée, et je commençais à m’en tirer plutôt bien dans ces milieux là (bon ce n’était pas folichon, mais pour moi être capable d’aborder une inconnue, ou que ce fusse, c’était déjà extraordinaire).

Mais il y avait tout de même toutes ces jolies filles qu’il m’arrivait de croiser dans la rue ou dans les transports en commun. Et celles-là, j’étais incapable de les aborder.

En boîte de nuit ou en soirée, je me sentais plus à l’aise : c’était un endroit « normal » pour aborder, l’ambiance était festive et l’alcool aidait.

Comme vous vous en doutez, en journée c’était différent.

Je trouvais ça beaucoup plus stressant. Beaucoup moins « acceptable » socialement.

Je me mettais beaucoup de barrières psychologiques qui me freinaient dans ma progression.

Et j’avais cette fâcheuse tendance à vouloir être parfait.

C’est justement ce dont on va parler aujourd’hui :

La volonté d’être parfait.

Je n’avais jamais abordée de femmes dans la rue.

Et…

Je voulais être parfait dès la première approche.

Avant de sortir de chez moi pour engager la conversation avec des inconnues, je passais des heures sur internet à chercher un plan d’approche infaillible.

Je parcourais les forums et les différents sites web pour essayer de trouver LE plan d’approche infaillible. Le plan d’approche parfait.

Et je ne trouvais jamais rien de très satisfaisant.
Je ne trouvais rien de vraiment concret.

Je trouvais seulement des conseils d’approche douteux sur des forums, des bouts de plan d’approche bizarres pour pouvoir engager une conversation avec une femme, etc…

Et ce qui m’embrouillait complètement la tête, c’était le fait que certains des conseils que je trouvais se contredisaient.

Certains parlaient d’approches directes, d’autres d’approches indirectes, d’autres expliquaient qu’il fallait poser des questions à la fille, d’autres qu’il fallait éviter d’en poser, etc…

Bien souvent, je ressortais de ma session de recherche plus perdu que je ne l’étais au début.

Mais que voulez-vous ? Je voulais être parfait.

Je voulais, avant d’engager la conversation avec la moindre inconnue, détenir LE plan qui me permettrait de séduire cette inconnue de manière certaine et parfaite.

Alors que je n’avais jamais abordé une inconnue dans la rue !

Quand j’y repense, ça me fait marrer.

C’est comme si un mec voulait se mettre à la boxe, mais qui, voulant avoir une façon de boxer absolument parfaite dès le premier cours, se mettait à chercher des tonnes et des tonnes d’info sur la boxe, et ne se lançait pas à moins d’être certain de pouvoir boxer de manière parfaite.

Un peu débile, non ?

Car ce qu’il faut comprendre, c’est que peu importe la quantité d’infos qu’on aura consultées, ça ne nous permettra pas d’acquérir une maîtrise parfaite que nous permet d’acquérir l’expérience du terrain.

Car c’est par la pratique et l’expérience qu’on finit par approcher de la perfection.

La première fois que j’ai abordée une fille dans la rue, malgré le fait que j’avais stocké pas mal d’infos dans mon cerveau suite à mes nombreuses recherches, l’interaction a duré moins de 10 secondes.

Parce qu’il y avait plusieurs paramètres que je n’avais pas pris en compte dans mes recherches.
Des choses qu’on n’apprend que sur le terrain.

Et ça, beaucoup de mecs l’ignorent.

Prenons un autre exemple :

Vous voulez préparer une tarte au pomme.

Même en consultant des tonnes d’infos sur le sujet, votre première tarte aux pommes sera loin d’être parfaite.

Votre première tarte aux pommes sera loin d’être la meilleure que vous ferez dans votre vie.
Elle sera probablement l’une des pires.

Car la perfection, on ne l’obtient pas dès le premier essai.
Il faut de la pratique. De l’expérience. Des ajustements.

Quand il s’agit d’engager la conversation avec une femme, c’est la même chose.

Vouloir à tout prix mener une discussion de manière parfaite avec une inconnue quand on n’a jamais engagé la discussion avec une inconnue est illusoire.

Au lieu d’essayer d’être parfait de A à Z, contentez-vous de maîtriser la base. Puis lancez-vous.

Procédez étape par étape.

Car c’est par la pratique et par la répétition que vous progresserez réellement.

Et en parallèle de la pratique, vous pourrez parfaire vos connaissances en faisant quelques recherches et en essayant d’ajouter des techniques et des astuces à votre arsenal.

Bien…

Maintenant imaginez s’il existait une façon de faire qui vous permette de séduire facilement les filles canons

Sans faire grand chose

Là où tous les autres mecs se donnent à fond pour retenir leur attention…

Imaginez s’il existait une attitude précise à adopter, complètement opposée à celle que conseillent tous ces « coachs » et « experts » en séduction, pour donner envie à ces bombes qui vous attirent tant de réellement aller plus loin avec vous

Sans manipulation.

Sans avoir à changer qui vous êtes.

Simplement en amenant les bonnes informations et en envoyant les bons signaux, aux bons moments…

Qu’est-ce que ça changerait pour vous concrètement ?

C’est quelque chose que je n’ai réussi à conceptualiser que récemment.

Et je vous montre tout ça ici :

=> Séduire une bombe : les techniques qui fonctionnent réellement sur les femmes difficiles

Derrière ce lien :

Le vrai problème que rencontrent les mecs (même ceux qui s’y connaissent relativement bien en séduction) quand il s’agit de séduire une bombe

Quels changements effectuer dans votre attitude pour sortir du lot aux yeux d’une bombe (car il s’agit effectivement de sortir du lot, tant la concurrence est féroce)…

La méthode en 3 temps pour conclure avec une bombe (il y a pas mal de façons de faire contre-intuitives ici, et c’est probablement pour cette raison que ça fonctionne aussi bien)…

Plus la fille en question est jolie et sollicitée, plus c’est efficace.

Je vous laisse aller voir ça par vous-même dans cet article :

=> Séduire une bombe : les techniques qui fonctionnent réellement sur les femmes difficiles

 

Jacques

Top