Parler à une fille : 2 erreurs que vous ne devez plus faire

Parler à une fille : 2 erreurs que vous ne devez plus faireJ’ai passé la soirée d’hier avec ma copine et elle m’a raconté ses mésaventures habituelles avec la gent masculine…

C’est une jolie fille.

Vous vous doutez donc qu’elle est (très) souvent abordée par des mecs plus ou moins lourds.

Et effectivement, elle se fait tous les jours aborder.

Malheureusement (ou plutôt heureusement pour nous séducteurs efficaces), 95% des mecs qui l’abordent n’y connaissent rien en matière de séduction… Et utilisent des approches toutes plus pathétiques les unes que les autres.

Mais je ne vais pas vous parler de leurs manières d’aborder ni de leurs openers. Ce qui nous intéresse ici est ce qui vient après.

Après avoir abordé, 90% de ces gars se lancent dans un interrogatoire qui n’en finit pas :

« Tu t’appelles comment ?« , « Tu viens d’où ? », « Tu es de quelle origine ? » et demandent le numéro de téléphone au mauvais moment… Et surtout de manière bizarre. À ce moment là 2 réponses possibles de la part de ma copine :

  • soit elle refuse poliment
  • soit elle donne son numéro tout en sachant très bien qu’elle ne répondra jamais à l’appel

Dans le premier cas (le cas où elle refuse) certains mecs lourds insistent et insistent…

Ils en viennent même à la ré-aborder pour lui redemander son numéro (elle m’a raconté qu’un mec l’avait ré-abordée 3 fois de suite, en l’espace d’à peine 15 minutes).

Discussion avec une fille : ne ruinez pas votre travail d’approche

En séduction, on peut rattraper une approche ratée, mais on peut aussi l’empirer…

Ce qu’on dit et ce qu’on fait après avoir abordé une fille est d’une grande importance et à ne surtout pas négliger.

Tout ceci pour parler de ces 2 erreurs que vous ne devez pas faire lorsque vous discutez avec votre cible, juste après l’avoir abordée :

1. Poser des questions bateaux…

…comme « comment tu t’appelles ? », « tu viens d’où ? » et j’en passe.

Ce sont des questions chiantes. Ma copine a même ajouté en se plaignant qu’elle allait encore se faire aborder au moment de rentrer chez elle : « ils vont encore me demander d’où je viens… si ça peut les aider de savoir ça tant mieux pour eux… ».

Je voyais clairement qu’elle en avait raz de bol de se faire aborder par des mecs qui posent toujours les mêmes questions !

Donc évitez de poser ce genre de questions bateaux au début de l’interaction. Et si vous tenez vraiment à les poser, vous devez attendre qu’il y ait un certain degré de complicité entre la fille et vous.

Votre cible doit se sentir en confiance si vous ne voulez pas être perçu comme le n-ième mec lourd qui pose des questions lourdes.

En revanche, si elle vous pose ce genre de question, c’est très bon signe. Ça montre qu’elle s’intéresse à vous et qu’elle essaie d’alimenter la conversation.

Parler à une fille : quelles questions poser ?

L’idéal est de poser des questions en rapport avec le contexte.

Par exemple, si vous avez vu qu’elle marchait vite, vous pouvez lui poser la question « tu marchais vite, tu allais où comme ça ? » ou bien « tu marches toujours aussi vite ? » avec un petit sourire.

Vous pouvez aussi lui poser une question sur la musique qu’elle est en train d’écouter (« tu écoutes quoi là ? »), sur un livre qu’elle a à la main, sur un de ses vêtements, etc…

Puis une fois que vous avez discuté quelques minutes, vous pouvez lui poser des questions plus personnelles.

L’important est qu’elle voit que vous être un mec normal qui ne se comporte pas de manière lourde et collante comme la plupart des autres mecs qui l’abordent.

Sans plus tarder, l’erreur numéro 2…

2. Insister ou supplier une fille

N’insistez pas comme un lourd, ne la suppliez pas ! Si elle ne veut pas vous donner son numéro de téléphone ça ne sert à rien d’insister en lui redemandant 3 fois de suite.

Ce que vous pouvez faire en revanche, c’est de continuer la discussion comme si de rien n’était puis à un moment où la vibe est bonne, lui proposer à nouveau d’échanger les numéros de téléphone en vue de la revoir plus tard.

Dans tous les cas, ne la suppliez pas. N’ayez pas l’air complètement dans le besoin. Si vous faites ça vous pouvez être sûr de ne jamais mettre cette fille dans votre lit.

Enregistrer

Bien…

Maintenant imaginez s’il existait une façon de faire qui vous permette de séduire facilement les filles canons

Sans faire grand chose

Là où tous les autres mecs se donnent à fond pour retenir leur attention…

Imaginez s’il existait une attitude précise à adopter, complètement opposée à celle que conseillent tous ces « coachs » et « experts » en séduction, pour donner envie à ces bombes qui vous attirent tant de réellement aller plus loin avec vous

Sans manipulation.

Sans avoir à changer qui vous êtes.

Simplement en amenant les bonnes informations et en envoyant les bons signaux, aux bons moments…

Qu’est-ce que ça changerait pour vous concrètement ?

C’est quelque chose que je n’ai réussi à conceptualiser que récemment.

Et je vous montre tout ça ici :

=> Séduire une bombe : les techniques qui fonctionnent réellement sur les femmes difficiles

Derrière ce lien :

Le vrai problème que rencontrent les mecs (même ceux qui s’y connaissent relativement bien en séduction) quand il s’agit de séduire une bombe

Quels changements effectuer dans votre attitude pour sortir du lot aux yeux d’une bombe (car il s’agit effectivement de sortir du lot, tant la concurrence est féroce)…

La méthode en 3 temps pour conclure avec une bombe (il y a pas mal de façons de faire contre-intuitives ici, et c’est probablement pour cette raison que ça fonctionne aussi bien)…

Plus la fille en question est jolie et sollicitée, plus c’est efficace.

Je vous laisse aller voir ça par vous-même dans cet article :

=> Séduire une bombe : les techniques qui fonctionnent réellement sur les femmes difficiles

Jacques

Top