La puissance de l’opener contextuel

approche situationnelleBeaucoup de séducteurs et apprentis séducteurs efficaces apprennent bêtement des phrases d’approches toutes faites…

…qu’ils utilisent sur toutes les filles qu’ils veulent séduire.

Je ne suis pas contre, surtout lorsqu’on manque d’inspiration.

Mais il existe des approches plus puissantes et surtout plus naturelles :

Les openers contextuels, ou approches contextuelles

Ce type d’approche est particulièrement adapté à la séduction en soirée et dans les transports en commun.

Si tu ne l'as pas déjà fait : passe ton test de SOLIDITÉ afin de déterminer si ton game est solide... ou s'il est fragile. C'est un test de 13 questions auxquelles tu vas pouvoir répondre très rapidement (durée estimée : 2 min).

Qu’est-ce qu’un opener contextuel ?

Un opener contextuel est une phrase d’approche qui est en rapport avec le contexte.

Autrement dit, c’est une approche qui utilise la situation et/ou l’environnement à l’instant où vous abordez la fille que vous voulez séduire.

Les éléments de votre environnement ou du contexte que vous pouvez utiliser pour construire votre phrase d’approche peuvent être très nombreux selon la situation.

Vous pouvez faire une remarque sur le lieu où vous vous trouvez tous les deux, sur les personnes qui vous entourent, sur un vêtement de votre cible, sur sa façon de se comporter qui vous a interpelé, etc…

Pour que vous compreniez bien ce qu’est un opener contextuel, je vais vous donner quelques exemples :

• Vous êtes dans une file d’attente un peu longue pour faire renouveler un abonnement au guichet, une fille charmante est devant vous et s’ennuie dans cette queue interminable. « C’est toujours aussi long ici ? » est un opener contextuel.

• Vous êtes dans la rue et au moment où vous passez devant un salon de coiffure, une fille toute belle en sort. « J’adore ta coiffure, c’est eux qui ont fait ça ? » est un opener contextuel.

• Vous êtes dans un bar debout et une fille sirote près de vous un cocktail qui a l’air particulier. « Tu bois quoi ? Ça a l’air bon, tu me le conseilles ? » est un opener contextuel.

• Vous êtes dans un magasin de vêtements et vous voyez une fille essayer un vêtement. « C’est mignon, tu l’as trouvé où ? » est un opener contextuel.

• Vous êtes dans une bibliothèque ou dans une librairie (ou même dans un parc ou ailleurs), vous surprenez une fille en train de lire un magazine. « Tu lis quoi ? » est un opener contextuel.

Vous l’aurez compris, il existe une infinité d’opener contextuel.
À vous de les trouver et d’adapter votre phrase d’approche à la situation.

Les avantages de l’opener contextuel

Beaucoup d’openers contextuels peuvent paraître bidons à première vue, car pas spécialement originaux, mais quand ils sont utilisés dans leur contexte, ils révèlent toute leur puissance en rendant votre approche d’un naturel non négligeable en séduction.

Une fille que vous abordez à l’aide d’un opener contextuel ne pourra pas penser que vous lui avez sorti une phrase toute faite trouvée sur le net.

Les femmes aiment se sentir uniques et par conséquent n’apprécient pas d’être abordées de la même manière que plein d’autres filles avant elle.

En utilisant un opener contextuel, vous communiquez à votre cible que vous êtes un homme à l’aise et confiant.
Qui ne se prend pas la tête.
Qui a une personnalité.
Et qui n’est pas un robot ni un dragueur lourd à deux balles.

Entraînez-vous à aborder les femmes avec des approches contextuelles :

Vous en constaterez l’efficacité.
Et vous verrez que certaines situations se répètent.

Ce qui fait que vous vous ferez une collection d’openers contextuels, pour les situations que vous aurez déjà vécues.

Et vos phrases d’approche vous viendront de plus en plus naturellement au fil du temps.

Bien...

Si tu ne l'as pas encore fait, je t'invite à aller jeter un œil à ce article que je viens de mettre en ligne, dans lequel on va parler conversation :

=> ATTIRER les femmes par LES MOTS (SANS avoir la tchatche) : le mode PILOTE AUTOMATIQUE

Car si tu ne sais pas comment parler aux femmes, tu auras beau maîtriser toutes les techniques de séduction et d’attirance, ça ne te mènera pas bien loin.

La bonne nouvelle, c’est que tu n'as pas vraiment besoin d’avoir la tchatche ni de devenir un grand orateur pour y parvenir.

Attirer les femmes par les mots sans avoir la tchatche, c’est possible.

Il existe des méthodes et des façons de faire efficaces qui te permettent de faire vibrer les femmes par la conversation, en restant toi-même (et ce même si tu es de nature timide et introvertie).

Et c'est justement ce qu'on va voir ensemble dans cet article.

Tu vas découvrir comment tu peux attirer les femmes par les mots, en restant toi-même.

Ça va te permettre de créer un puissant désir chez les nanas avec lesquelles tu discutes.

Ça te servira aussi bien pour démarrer une conversation captivante avec une inconnue que pour faire vibrer une fille de ton entourage.

Tu vas découvrir comment entretenir une conversation alors même que tu n’as rien à dire, quoi dire pour amener la fille à se dire qu’il se passe quelque chose entre elle et toi (et ainsi la chauffer), et comment faire passer les choses au niveau supérieur (afin de pouvoir coucher avec elle ou l’embrasser).

Par contre, je préfère te prévenir tout de suite...

Ce qu’on va voir ici, ça n’est pas pour tout le monde :

Si tu cherches des routines ou des histoires à apprendre par cœur, ce n’est probablement pas pour toi.

Ici, il ne s’agit pas de te transformer en guignol ou en un mec bizarre qui répète machinalement des phrases apprises par cœur.

Il ne s'agit pas de jouer un rôle.

D’une parce que ce n’est pas digne d’un solide comme toi, et de deux parce que ça n’est pas tenable sur le long terme (et ça demande énormément d’efforts qui ne sont pas nécessaires…).

Ici, il s'agit davantage de te rendre capable d'attirer les femmes par les mots en menant des conversations captivantes et excitantes naturellement, sans que tu aies à faire d'efforts (en mode pilote automatique).

Tout est là :

=> ATTIRER les femmes par LES MOTS (SANS avoir la tchatche) : le mode PILOTE AUTOMATIQUE

Jacques

Top