Jacques Le SOLIDE : qui est-il vraiment ? (photos et parcours)

Jacques Le SOLIDE : qui est-il vraiment ? (photos et parcours)

Je m’appelle Jacques.

J’aurais aimé te montrer une photo de ma tête, mais mon blog rencontrant désormais beaucoup de succès (plus de 320 000 visiteurs uniques tous les mois), je n’ai pas envie qu’on commence à me reconnaître dans la rue (certains aiment ça, moi ce n’est pas mon truc).

Source : Google Analytics (outil de mesure d’audience)

Mais je vais tout de même te montrer une photo de ma dernière escapade avec ma copine (c’était en Cappadoce, avant le covid)…

Mate la gueule de ces rochers derrière moi en arrière-plan :

Autant te dire que ça a bien faire rire la madame… :

À tel point qu’elle a failli se péter la gueule avec mon appareil photo… :

Heureusement, rien de grave n’est arrivé.
Et me voilà bien plus à l’aise en la voyant allongée tranquillement sur le lit plutôt qu’en train d’essayer d’escalader une falaise rocheuse… :

Maintenant, il y a un truc à comprendre :

J’ai beaucoup évolué depuis l’époque où j’ai découvert l’univers de la séduction :

Plus que je n’aurais pu l’imaginer au début.

Pour passer de ça… :

Je voulais faire le bonhomme mais j’avais clairement l’air d’une merde : langage corporel de soumis, vêtements trop grands, mental de fragile…

à une dégaine et une attitude qui me permettent de faire ça :

Autant te dire qu’il y a du chemin…

Ça m’a pris des années.

Mais avec la bonne méthode, ce genre de transformation peut se faire beaucoup plus rapidement

J’ai beaucoup voyagé ces dernières années, et notamment en Russie. Où j’ai pu développer mon pouvoir de séduction (ou disons plutôt ma capacité à véhiculer de la solidité, c’est le terme que je préfère employer).

Car là-bas, certaines erreurs que je commettais en France sans m’en rendre compte ne pardonnent pas.

Malgré le pouvoir de séduction et d’attirance que j’avais réussi à acquérir en France par des années de pratique et d’étude du sujet, il manquait quelque chose.

Les femmes que j’y rencontrais me faisaient ressentir une certaine fragilité en moi.

Comme si je n’étais pas à la hauteur.

J’avais parfois presque l’impression d’être un gosse duquel elles se moquaient.

C’était d’ailleurs un peu le même problème que je rencontrais en France avec certaines femmes très jolies (et intimidantes).

Ce que je faisais généralement avec une nana que je voulais choper ?

C’était de la tchatcher, de déconner avec elle, de lui communiquer ma bonne humeur tout en faisant le mec un peu détaché…

Ça fonctionnait plutôt bien, mais ce n’était pas non plus fou.

Avec beaucoup de belles femmes, ça ne suffisait pas :

Elles recherchaient plus que ça.

Elles recherchaient une facette de mon attitude que j’avais complètement laissée de côté :

De la masculinité pure.

Et ce dont on parle ici, ce n’est pas de gros muscles ou autres caractéristiques purement visuelles de la masculinité.

Car la masculinité, c’est bien plus large que ça. Et c’est aussi bien plus profond que ça.

En France, je m’étais surtout concentré sur mon pouvoir de séduction social. Sur ma tchatche. Sur ma capacité à véhiculer un statut social élevé…

Mais pas du tout sur ce qui compte réellement quand il s’agit d’attirer une femme sexuellement : la masculinité authentique.

Un statut social élevé, c’est attirant. Mais ça joue seulement au second niveau. C’est un critère secondaire pour attirer une femme.

Je ne dis pas que ce n’est pas important, loin de là. Simplement, ce n’est pas le premier critère.

Le critère le plus important, le critère « primaire », c’est ta masculinité.

C’est l’énergie masculine que tu dégages.

Car c’est ta masculinité qui va déclencher chez les femmes une envie irrépressible de te sauter dessus ou d’aller plus loin avec toi.

Car c’est ce par quoi elles sont biologiquement programmées pour être attirées.

Les femmes sont toujours attirées sexuellement par les mêmes types d’hommes qu’il y a 200 000 ans (notre cerveau évolue extrêmement lentement par rapport à nos conditions de vie).

Comme à la préhistoire, elles sont attirées par les hommes masculins et solides, dont l’attitude communique le fait qu’ils sont à même de les protéger elles et leur progéniture.

En France (et dans le monde occidental en général), la plupart des mecs n’ont pas (ou plus) conscience de ça :

Du coup, ils ne font rien pour développer leur masculinité (on assiste plutôt à une féminisation de la société, malheureusement).

Ils pensent que le plus important c’est le côté social : savoir discuter, montrer qu’on a plein d’amis, se faire beau, etc…

Un truc typique de femme quoi ;)

Ces capacités sont utiles, et je ne regrette pas de les avoir développées (si c’était à refaire, je le referais sans hésiter). Mais comme je l’ai écrit plus haut, elles ne permettent qu’une attirance de second niveau.

Le premier critère d’attirance, qui fait passer tout le reste au second plan, c’est ta masculinité authentique.

C’est l’énergie masculine que tu dégages.

Et quand je me suis aventuré en Europe de l’Est pour la première fois, simplement armé de techniques d’attirance de second niveau, j’ai déchanté.

Car là-bas, les mecs ne se sont pas faits fragiliser par 60 ans de féminisme et de bien-pensance.

Ils sont encore conscients d’eux-mêmes et de ce qui fait d’eux des hommes.

Les femmes locales sont habituées à cette attitude masculine chez l’homme.

C’est même ce qu’elles attendent de lui (et c’est aussi ce que les femmes en France recherchent chez un homme, consciemment ou inconsciemment, vu qu’elles sont biologiquement programmées pour).

J’ai donc dû revoir entièrement la façon dont je m’y prenais.

J’ai dû développer la facette de mon attitude que j’avais laissée de côté, et que la plupart des mecs en France laissent de côté en ce début de 21ème siècle : la solidité.

Et si tu crois que développer cette facette ne m’a servi que pour attirer les femmes de l’Est, détrompe-toi.

Ça m’a permis d’obtenir des résultats bluffants en France par la suite :

Les filles très jolies avec lesquelles je galérais se sont mises à me regarder différemment :

Leur regard était devenu plus intense.
Leur voix plus chargée en énergie sexuelle.
Leur toucher plus sensuel.

Elles s’investissaient davantage dans la conversation (allant parfois jusqu’à faire tout le boulot à ma place).

Elles répondaient à mes messages (et prenaient parfois l’initiative de m’en envoyer par elles-mêmes).

Et elles acceptaient avec enthousiasme mes propositions de rendez-vous.

Et ce changement, j’ai pu l’observer dans l’ensemble des pays dans lesquels j’ai pu voyager (on va y revenir un peu plus bas).

Pour attirer des vraies femmes, c’est-à-dire des femmes très féminines (pas « féministes », féminines, ne te trompe pas de mot ;) ), j’ai donc dû revoir les bases de ma communication:

J’ai dû revoir les bases de ce que je considérais comme attirant.

J’ai dû pratiquer à nouveau, observer, comprendre des trucs, m’intéresser à d’autres facettes de la psychologie féminine…

Ça m’a pris des années.

Mais au final, tout ce travail a porté ses fruits.

Tout ce travail m’a permis de développer comme jamais cette facette de mon attitude que j’avais laissée de côté : la masculinité pure.

La SOLIDITÉ.

Et encore une fois, ça va bien au-delà de la simple solidité physique.

Le plus important c’est ton attitude.

C’est d’être solide intégralement.

Pas seulement physiquement, mais surtout mentalement, gestuellement, verbalement, idéologiquement…

Et quand tu as développé cette solidité complète, tu appréhendes le monde différemment.

Et les gens te voient différents.

Et, bien évidemment, les femmes te voient différemment.

Elles sont naturellement attirées par l’homme que tu es.

Tu n’as même plus besoin de faire d’efforts.

Et comme je te l’ai dit plus haut, c’est valide dans le monde entier.
Parce qu’une femme reste une femme.

Quand je suis revenu en France par la suite, concrétiser avec une belle femme était devenu beaucoup plus facile et naturel qu’avant.

Mon aura masculine et ma nouvelle façon de communiquer rendaient le processus enfantin.

En combinant cette capacité à dégager de l’énergie masculine avec les concepts que je maîtrisais déjà auparavant, la concurrence était devenue quasi inexistante.

Conclure était devenu ridicule de simplicité.

C’était comme si j’avais trouvé un cheat code.

Car je me concentrais sur ce qui comptait vraiment.

J’avais développé une aura masculine, solide et authentique.

Que je faisais naturellement ressentir aux femmes.

Ce qui faisait de moi le choix numéro 1 des filles que je rencontrais (aussi bien dans la rue qu’en soirée, au boulot ou lors d’événements divers)…

J’avais enfin saisi le concept d’attirance homme-femme dans sa globalité.

Et surtout : j’en maîtrisais les aspects les plus cruciaux (aspects encore trop méconnus et laissés de côté par la plupart des mecs, malheureusement).

Et tout ce que j’ai pu découvrir au cours de mon parcours, je le partage à travers mes mails, articles et programmes, dans le but de rendre les relations hommes-femmes plus saines (comme elles l’étaient avant que le féminisme ne vienne foutre la merde).

Car au contact d’hommes masculins, les femmes se remettent naturellement à se comporter de manière féminine.

Elles redeviennent alors belles, douces et aimantes.

Et cessent d’être aigries et blasées.

Et ce changement chez une femme, tu peux le provoquer simplement en adoptant l’attitude qui va bien :

En incarnant un archétype d’homme solide, naturellement attirant.

Mais un archétype à ta sauce.
Et donc unique.

Ce qui en fin de compte va te permettre de communiquer de manière authentique.
Réellement attirante.
En étant toi-même.

Et sans avoir besoin d’emprunter des chemins détournés ou d’essayer désespérément de prouver ta valeur par des stratagèmes à la con.

Développer une masculinité authentique, ça te permet de te construire en tant qu’homme.

Et ça te sert dans tous les domaines de la vie.

Solidement,
Jacques

P.S. : si tu ne l’as pas déjà fait, jette un coup d’oeil à cette page.
Si tu as encore un minimum de solidité en toi, le début devrait bien te faire marrer.
Mais comme tu t’en doutes, le plus important reste ce qu’on va voir juste après (car on n’est pas là que pour se marrer).

Pour continuer ton processus de solidification, clique ici.

Top