Comment draguer une fille qui est tout le temps sur son téléphone ?

Il vous est déjà arrivé de vouloir draguer une fille qui ne décrochait pas les yeux de son téléphone ?

Aujourd’hui, on va parler de l’attitude à adopter avec à une fille qui est tout le temps sur son téléphone…

draguer une fille qui a le nez sur son téléphone

Peut-être qu’il n’y a pas si longtemps vous avez eu un rendez-vous avec une fille qui avait tendance à sortir sans arrêt son téléphone pour je ne sais quelle raison…

Et ça vous a peut-être un peu dérouté.

On se demande alors « C’est quoi le problème ? Elle s’ennuie ? Je la fais chier ? Qu’est-ce qu’il y a de plus intéressant que moi sur ce put*** de téléphone ? »

Si tu ne l'as pas déjà fait : passe ton test de SOLIDITÉ afin de déterminer si ton game est solide... ou s'il est fragile. C'est un test de 13 questions auxquelles tu vas pouvoir répondre très rapidement (durée estimée : 2 min).

Peut-être aussi que vous avez essayé de draguer une fille dans un groupe (que ce soit vos amis ou bien un groupe que vous avez abordé), mais que celle-ci ne décollait pas les yeux de son téléphone

Peut-être même que de temps en temps elle cassait les couilles à tout le monde en disant que tel ou tel mec la faisait chier par texto / essayait de la draguer / la rendait jalouse…

Ici, on va distinguer deux cas :

1er cas : vous êtes à un rencard avec elle

Là, considérez ce comportement comme un manque de respect ou de l’impolitesse (si elle ne fait que de temps en temps répondre à quelques textos, ça passe encore, mais si vous lisez cet article, je suppose qu’il s’agit de plus que ça).

Dans ce cas, faites-lui remarquer que ça ne se fait pas, par une remarque taquine mais ferme du genre :

« Je pensais pas que t’étais une ado accro à ton smartphone » en ajoutant pourquoi pas un truc comme « Je suis déçu là »

Vous devez faire la remarque sur un ton serein et détendu (éventuellement avec un léger sourire) pour que la fille comprenne aussi que ça ne te saoule pas au point d’en être frustré.

L’objectif est de lui faire comprendre que ce n’est pas un comportement acceptable, mais que vous n’en faites pas non plus tout un plat.

C’est une sorte d’avertissement gentil, fait de manière sereine et contrôlée.

Remarquez que la fille peut même se comporter comme ça pour vous tester, pour voir comment vous réagissez : êtes-vous du genre à vous laisser marcher sur les pieds, ou à reprendre les choses en mains quand c’est nécessaire ?

2ème cas : vous êtes en groupe

C’est là que ça devient intéressant.

Je vais vous raconter une histoire croustillante, directement issue de mon vécu, d’il y a quelques années.

C’était à une petite soirée dans l’appartement d’une amie.

On était en petit comité. Si je me souviens bien il y avait 4-5 mecs, et 3 filles.

On avait passé la soirée dans le salon assis dans des fauteuils/canapés autour d’une table basse.

Une jolie blonde, fine avec un corps sublime, était assise dans un petit fauteuil noir en face de moi. Appelons-la Ophélie.

Elle ne décrochait pas les yeux de son téléphone.

Je ne l’avais jamais vue avant la soirée. C’était une amie de la fille chez qui on était.

J’étais assis dans un siège/fauteuil rouge en face d’elle. Une table basse nous séparait.

Les autres étaient assis dans un canapé devant la table basse, et peut-être pour quelques-uns sur des tabourets ou dans des chaises hautes (il y avait un bar qui séparait la cuisine du salon).

Tout au long de la soirée, la nana en question était sur son téléphone.

Elle participait vaguement à la conversation, qui était entretenue en grande partie par mes amis qui étaient assis dans le canapé et qui déconnaient sur tout un tas de trucs.

Pour ma part, je participais à la conversion, mais de manière beaucoup moins active que les petits foufous qui étaient dans le canapé (ils avaient beaucoup de délires en commun avec lesquels je n’étais pas familier).

La conversation dérapaient souvent vers du sexe.

Des vannes fusaient relativement souvent. Dont certaines sur Ophélie.

Pendant toute la soirée, je n’ai quasiment échangé aucun mot avec cette fille.

On se regardait juste de temps en temps.

Sauf que quand on le faisait, je maintenais le regard avec un air confiant, et parfois avec un petit sourire en coin.

À part ça, on n’interagissait pas du tout. L’environnement ne permettait pas une discussion seul à seul.

Il vous est sûrement déjà arrivé de faire une soirée en petit comité où tout le monde est assis et où ça ne bouge pas beaucoup.

Bah là, c’était ça. On était tout le temps assis.

Quand Ophélie daignait parler à quelqu’un, c’était à ceux sur le canapé.
Idem pour moi.

Mas il y avait tout de même cette tension entre nous deux. Je la sentais. Malgré le fait qu’Ophélie était tout le temps sur son téléphone.

Au bout d’un moment, elle est allée dans la pièce d’à côté (c’était une chambre avec un grand lit collé au mur).

La fille chez laquelle on faisait la soirée est alors partie voir ce qu’elle faisait, puis 2 minutes après je l’entends s’écrier :

« Jacques, Ophélie veut que tu lui fasses un massage ! »

Je vous laisse deviner la suite…

Je dis d’une voix calme :
« J’arrive »

Puis je rejoins Ophélie dans la chambre.

Elle était allongée sur le lit, sur le ventre.

Je me mets sur elle, je commence à la masser.

30 secondes plus tard, elle se retourne et on s’embrasse.

Elle me défait le pantalon. Je fais de même avec son legging.

Et vu que les autres rigolos s’amusaient à faire irruption dans la chambre et à essayer de nous prendre en photos, on a fini tous les deux dans les toilettes…

Morale de l’histoire :

Si à ce genre de soirée en petit comité votre cible est tout le temps sur son téléphone, misez tout sur votre regard. Et à la moindre occasion de vous retrouver seule avec elle, foncez.

Dans le cas d’une soirée où il y a plus de monde et que les gens sont plus mobiles, et que la fille est tout le temps sur son téléphone, vous pouvez comme dans le premier cas lui faire une remarque taquine du genre : « Je savais pas que t’étais le genre d’ado accroc à son tél » (mais pas dès le début, seulement après quelques minutes de conversation).

Enregistrer

Bien...

Je t'ai préparé un deuxième article, dans lequel on va casser du mythe.

Il y a un truc qu'il faut faut que tu comprennes :

Quand tu cherches à intéresser une femme, tu produis souvent l’effet inverse de l’effet escompté :

Tu la repousses.

Tu conduis la fille à te percevoir comme tous les autres mecs qui cherchent à la séduire à longueur de journée.

Et maintenant, on va voir ensemble comment t’y prendre pour produire la réaction inverse.

Je vais te livrer toute une série de stratégies efficaces pour forcer les femmes à te chasser (elles ne pourront pas s’en empêcher).

Ça te sera utile dans tout un tas de situations : juste après l’abordage, lors d’un rencard, en soirée, et plus généralement dans la vie de tous les jours – avec les nanas de ton entourage.

Ça te permettra d’amener ces nanas à te percevoir différemment de tous les autres mecs qui se comportent un tant soi peu comme des mecs dans le besoin avec elles.

Ces façons de faire sont particulièrement efficaces pour attirer les belles femmes, les femmes qui ont une certaine confiance en elles, ou plus généralement les femmes qui ont l’habitude que pas mal de mecs leur tournent autour.

Ça va te permettre d’inverser les rôles, en conduisant la fille à vouloir te chasser, et pas l’inverse.

Cependant, il va falloir comprendre certains mécanismes clés et être prêt à mettre en application certains trucs un peu osés (plus ou moins suivant l’action à mettre en place, on va en reparler dans l'article).

Je ne t'en dis pas plus ici, et je te laisse aller découvrir tout ça dans l'article :

=> FORCER les femmes à te CHASSER (elles ne pourront pas s’en empêcher) : l’ARSENAL COMPLET

Jacques

Top