Avez-vous atteint ce stade ?

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un processus d’évolution fort intéressant.

Vous vous reconnaîtrez peut-être dans ce que je vais vous décrire.

Quand j’ai découvert l’univers de la séduction, il y a une dizaine d’années, c’est très vite devenu une sorte de passion pour moi.

À la base, je n’étais pas très confiant.
Je n’avais pas vraiment de succès avec les filles.

Les seules filles qui s’intéressaient à moi étaient moches ou grosses.

Par contre, les filles qui me plaisaient vraiment semblaient n’en avoir rien à faire de moi.

C’était frustrant.

Un beau jour, je suis tombé sur un site de séduction, après une petite recherche sur Google.

Et là, tout un univers s’ouvrait à moi.

J’avais l’impression d’avoir découvert une mine d’or.

Une mine d’or dont il ne fallait parler à personne (comme si j’avais découvert une arme secrète).

Très vite, je me suis mis à prendre conscience de toutes les conneries que je faisais avec les femmes.

Je revivais certaines histoires dans ma tête, et je pouvais pointer du doigt les erreurs que j’avais commises.

Parfois je m’en mordais les doigts.

Très vite, j’assimilai quelques principes de base de l’attirance homme-femme.

Je commettais encore beaucoup d’erreurs, mais je progressais.

J’apprenais de mes échecs.

Et j’arrivais parfois à conclure avec des filles canons.

Enfin !

Mais j’étais loin d’avoir un game qui tient la route.

J’étais loin d’être réellement solide.

J’étais encore incapable d’aller aborder une inconnue dans la rue.

J’étais incapable d’attirer naturellement les nanas qui me plaisaient.

Il s’agissait plus de coups de chance qu’autre chose.

Et au fil des années, j’ai réussi à façonner mon attitude, ma capacité à passer à l’action, mon état d’esprit…

J’ai développé mon sens de l’observation, appris de mes succès (et échecs), acquis de nouvelles connaissances de par mes lectures, mes expériences, et l’enseignement que j’ai donné aux autres.

Et j’ai finalement pu l’état d’abondance que je recherchais en premier lieu.

J’ai réussi à me prouver à moi-même que j’étais capable de tout ceci.

J’ai réussi à me conquérir.
À prendre mon indépendance vis-à-vis de ces choses-là.

Ce qui occupait mes pensées pendant des années était devenu quelque chose de secondaire.
La séduction en tant que telle était passée au second plan.

Ça me fait sourire, parce qu’à l’époque où j’étais en plein dedans, j’imaginais axer toute ma vie autour de ça.

Je pensais que je passerais ma vie entière à fond dans la séduction, tellement ça me passionnait.

Alors qu’à l’heure où j’écris ces lignes, la séduction est passé au second plan. Parce que j’en ai acquis une maîtrise qui fait que je n’ai plus vraiment à m’en préoccuper.

Bien entendu, il m’arrive toujours d’apprendre de nouvelles choses sur le sujet (il y aura toujours des choses à apprendre, quel que soit le domaine auquel on s’intéresse), mais ce n’est plus au premier plan comme ça le fut pendant des années.

C’est comme si à l’époque où j’étais à fond dedans, j’avais quelque chose à me prouver à moi-même.

J’étais encore profondément centré sur moi-même. Soucieux de ma réputation, de l’image que je donnais aux autres, de ce qu’allait penser telle ou telle personne. Et surtout de ce que j’allais penser de moi-même.

Aujourd’hui, c’est différent. Je n’œuvre plus pour moi-même. Mais plutôt pour des idées. Pour quelque chose de plus grand.

Je me suis extériorisé.

Je ne cherche plus à m’améliorer moi, mais je cherche à améliorer mes réalisations, à faire avancer mes projets.

Et ce genre d’approche, ça permet au final de progresser de manière bien plus sereine. On n’est plus soumis aux regards des autres. On s’attarde moins sur notre petite personne en tant que telle.

On n’est plus focalisé sur soi-même, mais on voit plus grand.

Ça procure un meilleur contrôle émotionnel, une plus grande solidité par rapport aux événements et aux jugements.

Et par relation de cause à effet, ça nous amène au final à devenir une meilleure personne, donc à nous améliorer.
Et ce dans tous les domaines de la vie.

BONUS : Une attitude qui vous permet de déclencher chez une femme un besoin COMPULSIF de coucher avec vous

Saviez-vous qu’il existe une « faille » dans le cerveau féminin que vous pouvez exploiter pour déclencher chez une femme une envie irrésistible de vous courir après ?

Cette « faille » (récemment percée à jour par deux neuroscientifiques reconnus), je vous en parle en détail dans cet article privé…

Il est encore en ligne jusqu’à la fin de la semaine, et vous allez y découvrir :

👉 Le plus puissant aphrodisiaque naturel qui existe pour une femmeet comment le déclencher rien que par votre attitude : c’est un instinct biologique programmé dans son subconscient, par des millions d’années d’évolution. D’après les neuroscientifiques, « La majeure partie de ces effets comportementaux et hormonaux ont lieu complètement sous le radar, de manière inconsciente »

👉 Une étude révélatrice qui montre avec quelle facilité le désir sexuel d’une femme pour un homme peut être INFLUENCÉet comment quelques petits malins exploitent cette « faille » du cerveau féminin pour coucher régulièrement avec des filles a priori beaucoup trop bien pour eux

👉 Comment INVERSER LES RÔLES en conduisant les belles femmes à tout faire pour vous séduire et vous prouver qu’elles méritent votre affection

👉 Une stratégie de survie du cerveau féminin que vous pouvez exploiter pour déclencher chez une femme un besoin COMPULSIF de vous dragueret de coucher avec vous.

👉 La formule qui conduit une femme à flirter ouvertement avec vouset à faire tout ce qu’elle peut pour se mettre en couple avec vous par peur qu’une autre fille ne vous mette le grappin dessus avant elle

> Voir si c’est encore dispo

Cliquez ici pour accéder à cet article tant qu’il est encore gratuit :

>> Une attitude qui vous permet de déclencher chez une femme un besoin COMPULSIF de coucher avec vous

Solidement,

Jacques

Top