Mes openers contextuels – Episode 1

openers contextuels

Comme vous le savez, quand j’aborde une inconnue, j’ai une forte préférence pour les openers contextuels car ils permettent d’aborder une fille très naturellement. Le problème c’est que pour ceux qui débutent, il peut être difficile de trouver un opener contextuel sur le moment et de savoir si c’est un opener approprié.

C’est pourquoi j’ai décidé de vous donner fréquemment les openers contextuels que j’utilise au quotidien pour aborder les inconnues, que ce soit dans la rue ou ailleurs. Dans les articles « Mes openers contextuels », je vous liste des openers contextuels que j’ai utilisés dernièrement, tout en vous expliquant le contexte.

  • Opener contextuel 1 :

    Dans la rue, en fin d’après-midi par une journée ensoleillée, je marche sur le trottoir (c’est mieux que sur le route vous me direz) et j’aperçois une fille (sur le même trottoir) qui marche vers moi. Au moment de nous croiser, je regarde ses cheveux : elle était brune mais elle avait une mèche d’une autre couleur, c’était entre châtain et roux. D’un regard intrigué mais fun, je l’aborde donc en lui disant :

    C’est quoi comme couleur ? (en montrant la mèche). Ça m’intrigue, c’est naturel ou c’est une teinture ?

    Garanti 100% opener situationnel.

  • Opener contextuel 2 :

    Dans le TGV, un vendredi soir, 5-10 minutes avant que le train n’arrive en gare (terminus), je me lève afin de me diriger vers la porte de sortie et d’éviter la foule (j’étais pressé). Je me trouvais initialement au premier étage d’un TGV duplex. Je franchis donc le couloir jusqu’à la plateforme puis prend mon bagage et me dirige vers l’escalier. Dans l’escalier, je me trouve nez-à-nez avec une magnifique blonde très bien habillée, vraiment très sexy (HB9-10 et encore je suis difficile). On se regarde, je décide de l’aborder sur le champs, avec le sourire, en lui disant :

    Tu vas où comme ça ? Je te trouve assez classe. Toi aussi tu as une soirée à Paris ?

    Notez qu’en disant « Toi aussi tu as une soirée à Paris ? », je sous-entends un point commun avec elle (elle allait effectivement à une soirée dans un grand club de la ville) et que j’ai une vie sociale riche et intéressante.

  • Opener contextuel 3 :

    Dans la rue, un soir alors que je vais prendre le tram et que je suis à une petite centaine de mètres de l’arrêt, je regarde derrière moi pour voir si le tram arrive. Je suis arrêté à un passage piéton et j’attends qu’il n’y ait plus de voiture pour traverser. En me retournant, j’aperçois une fille à 20 mètres de moi, se dirigeant elle aussi vers l’arrêt de tram : elle regarde également en arrière pour voir si le tram arrive. Elle arrive à mon niveau et s’arrête au passage piéton, tout en jetant un coup d’oeil derrière elle. Je l’aborde alors en utilisant le fait qu’elle se soit retourner pour regarder si le tram arrivait :

    Alors il arrive ?

    Simple mais efficace et naturel.

Bien…

Je vous ai préparé un deuxième article dans lequel on va voir ensemble comment un mec banal peut devenir irrésistible auprès des femmes sublimes.

Vous allez découvrir un modèle en 5 temps que tout mec peut suivre pour devenir un objet de désirs auprès des femmes qu’il côtoie (que ce soit à la fac, au boulot, dans un cercle d’amis, avec des inconnues en boîte de nuit ou dans un bar, etc…).

Car devenir irrésistible auprès des femmes, n’importe quel homme peut y parvenir.

C’est pour ça que quand je croise tous ces mecs qui n’ont aucun succès auprès des femmes et qui semblent se morfondre sur leur sort, ça me fait mal au cœur.

La plupart des mecs pensent qu’ils doivent être exceptionnels pour être irrésistibles auprès des femmes.

Ils pensent qu’ils doivent être beaux, célèbres, riches, ou encore qu’ils doivent avoir un humour extraordinaire…

Or, ce n’est pas le cas.

Il suffit juste de procéder intelligemment :
=> Être irrésistible quand on n’a rien d’exceptionnel : le modèle en 5 temps pour devenir l’objet de tous les désirs

 

Jack

Top