Faire du DHV : la façon contre-intuitive de procéder

faire du dhvAujourd’hui, je vais te parler d’une erreur que commettent beaucoup de mecs quand ils font la connaissance d’une jolie fille.

Ils pensent bien faire, car c’est c’est que leur ont conseillé beaucoup de « coach » en séduction.

Mais ils ne se rendent pas compte qu’en procédant de cette manière, ils se tirent une balle dans le pied dès le début.

Ce qu’on va voir ensemble ici risque de te paraître contre-intuitif, d’autant plus que ce que je vais te conseiller ici est contraire à ce que beaucoup conseillent.

Mais en suivant ce petit conseil, tu verras que tu auras bien plus de succès avec les très belles femmes.
Ces femmes qui sont sollicitées à longueur de journée par toutes sortes de mecs voulant les séduire (autant vous dire qu’elles ont le choix et qu’elles en ont vu de toutes les couleurs).

Pour séduire efficacement, on nous dit souvent qu’il faut faire du DHV :

De la « Demonstration of High Value », ce qui donne traduit littéralement : « Démonstration de Haute Valeur ».

Faire du DHV consiste entre autres à montrer à la fille que tu as un statut social relativement élevé.

C’est-à-dire à montrer que tu connais pas mal de monde, que tu as plein d’amis, etc…
Bref, que tu n’es pas n’importe qui.

Voici comment s’y prennent beaucoup d’apprentis-séducteurs (conseillés par certains « coach » ou « experts ») :

Un mec (appelons-le Jérôme), rencontre une jolie fille.

Dès les premières secondes de l’interaction, ils apprennent à se connaître (jusqu’ici tout va bien).

C’est à ce moment-là que ça corse :

– La fille : « Je viens de Toulouse »
– Jérôme : « Ah ouais ? Super ça, je connais une fille qui vient de Toulouse elle-aussi ! »

Tu vois où est le problème ?

Je te laisse réfléchir un peu, tu n’apprécieras que mieux mon explication :)

Alors, une idée ?

En répondant comme ça, Jérôme pense faire du DHV.
Il pense sous-entendre à la fille qu’il connait pas mal du monde, qu’il est apprécié par les femmes, etc

Sauf que dans la tête de la jolie fille en question, il ne se passe pas vraiment ce qu’il espère qu’il se passe.

Car en réalité, voici comment la jolie fille interprète la réponse de Jérôme :

« Moi aussi je connais une fille qui est comme toi ! Tu peux donc me faire confiance ! Accepte-moi ! Apprécie-moi s’il te plaît ! »

La Demonstration of High Value tombe un peu à l’eau…
Car l’effet produit est tout le contraire de l’effet escompté.

On ne peut pas en vouloir à Jérôme :

On lui a dit qu’il fallait sauter sur la moindre occasion de montrer à la fille qu’on était un mec que les filles appréciaient, qu’on était un mec qui connaissait du monde, etc…

Ça part d’une bonne intention.
Le problème, c’est que c’est mal fait.
C’est beaucoup trop flagrant.

Il montre clairement à la fille qu’il a besoin de son approbation, qu’il a besoin de se sentir accepté

Il montre qu’il a quelque chose à prouver.

Or, quand on a quelque chose à prouver, c’est que de base quelque chose cloche.

Comment peut-on se réclamer de « Haute Valeur » quand on cherche toujours à prouver quelque chose ?
Ça coince.

Quand tu t’apprêtes à dire quelque chose dans le but d’impressionner ton interlocutrice, pense toujours à l’impression que ça va produire sur elle.

Mets-toi à sa place.
Pense aux véritables conséquences que ça peut avoir.

Parfois, faire du DHV revient simplement à ne rien dire.

Penses-tu que quand Leonardo DiCaprio rencontre une mannequin à une soirée ultra sélect, il lui dise « Ahhhh moi aussi je connais une fille qui est mannequin ! »

Bien sûr que non.
C’est une évidence.

Tout le monde sait que cet acteur connait tout un tas de filles comme ça. Des mannequins, des actrices, des chanteuses, etc…

Si une fille qu’il vient de rencontrer lui dit : « Je suis mannequin », il va plutôt se contenter d’un simple « Ok », ou alors va chercher à creuser davantage, mais sans chercher à montrer de manière ostentatoire à la fille qu’il connait plein de filles comme elle.

Il ne va jamais chercher à se faire accepter ni à se faire bien voir de la fille en question.

Si tu t’y prends de cette façon, tu peux être sûr que la jolie fille que tu viens rencontrer sera impressionnée.
Et que tu véhiculeras vraiment une valeur élevée.
À l’opposé du mec qui se jette sur l’occasion pour montrer à la fille qu’il a des points communs avec elle.

C’est contre-intuitif, mais c’est comme ça que ça fonctionne vraiment.

Bien sûr, il est utile de montrer de temps en temps à la fille qu’on a des choses en commun avec elle (passions, hobbies, amis, etc…) mais jamais dans le but de l’impressionner.
Ça ne doit jamais être fait de manière surexcitée comme le ferait un mec qui serait super content d’avoir trouvé des points communs avec elle.

Restez accroché, parce que ce qui suit, c'est du lourd

Je vous ai préparé un deuxième article dans lequel vous allez découvrir une formule en 13 étapes concrètes pour conclure avec une jolie fille

du stade où vous ne lui avez encore jamais parlé au stade où vous couchez avec elle.

La force de cette formule, c'est qu'elle vous permet de coucher avec la fille en question, tout en faisant en sorte qu'elle vous voit comme plus qu'une simple aventure d'un soir.

De telle manière à ce qu'elle ait envie d'aller plus loin avec vous, en entamant une relation sérieuse.

Alors bien sûr, si votre objectif c'est de coucher avec un max de filles, cette formule fonctionnera aussi. Il vous suffira simplement de sauter les étapes 8 et 9.

Tout est là :
=> Séduire une jolie fille, du premier contact à la relation sexuelle : la formule complète en 13 étapes

 

Jack

Top