clientseca10jfpmlnfdrdfseiadmdt11152

Coucher avec 10 jolies filles par mois : la nouvelle façon de rencontrer des femmes sublimes

Pour accéder à vos contenus, cliquez sur les liens ci-dessous (pour télécharger les pdf, faites clic droit + enregistrer-sous) :

[Méthode Rencontrer des jolies filles en pleine journée : l’approche en 4 phases]

Version audio (+ enregistrements d’approche en conditions réelles)

[Intro]

Phase Préliminaire : Vous chauffer

[Module d’explications]

Phase 1 : Canaliser l’attention de la fille

[Module d’explications]

[Démonstrations sur le terrain]

Phase 2 : Générer de l’attirance

[Module d’explications]

[Démonstrations sur le terrain]

Phase 3 : Créer une connexion

[Module d’explications]

[Démonstrations sur le terrain]
(allez aussi écouter les enregistrements d’instant date qui se trouvent plus bas, ils comportent des exemples plus longs concernant cette phase)

Phase 4 : Conclure l’approche

[Module d’explications]

[Démonstrations sur le terrain]
Quand la fille me donne son numéro, vous ne l’entendez pas dire les chiffres parce que je lui donne mon téléphone pour qu’elle le note elle-même. J’aime bien procéder de cette façon car ça génère davantage de confiance. Vous lui montrez que vous lui faites confiance en lui donnant votre téléphone (après avoir affiché la page Nouveau contact). Vous vous comportez avec elle comme si vous la connaissiez depuis un certain temps.

Phase Bonus : Coucher avec la fille le jour-même

[Module d’explications]

Podcasts complémentaires :

[Comment aborder une fille statique (rue, cafés, transports en commun…)]

[Mes astuces avancées pour progresser efficacement]

Instant dates :

• Une instant date avec une jolie brune aux yeux bleus :

Cet enregistrement, il date.
Et c’est justement pour ça qu’il est intéressant.

Car à l’époque où je l’ai enregistré, j’avais moins d’expérience qu’aujourd’hui.
J’avais tendance à commettre plusieurs erreurs qu’il convient d’éviter.
On va les passer en revue.

Mais avant, je vous laisse écouter l’enregistrement, pour voir si vous parvenez à discerner par vous-même ce qui pourrait être amélioré :

[Instant date brune aux yeux bleus]

Alors ?
C’est fait ? Vous l’avez écouté ?
Vous avez quelque chose à redire ?
Je vais vous aider ;)

C’est parti :

> Le débit : je parle trop vite. Ça passe encore parce que la fille aussi a tendance à parler vite, mais c’est à éviter. Pour installer une atmosphère propice à une séduction efficace, vous devez être zen, parler d’une voix de plus en plus lente, de plus en plus suave. Mais surtout, parler vite sous-entend que vous avez l’habitude d’être interrompu. Car quand on a l’habitude d’être interrompu, on fait en sorte de parler vite pour pouvoir caser ce qu’on a à dire. Donc parlez relativement lentement. Mieux vaut trop lentement que trop vite. Vous démontrez de la confiance et une maîtrise de la situation.

> La réactivité : je suis trop réactif. J’ai tendance à répondre trop rapidement à ce que me dit la fille (on peut le constater dès le début quand elle me dit qu’elle ne boit pas de café et que je lui réponds du tac-au-tac « un thé alors ». J’aurais dû laisser de plus longues pauses à certains moments.

> Les « ok » trop fréquents : j’ai tendance à valider trop souvent ce que me dit la fille par des « ok ». Le problème, c’est que :
1- ça sous-entend que je suis ultra attentif à ce que me dit la fille, c’est une attitude trop réactive, qui peut laisser penser que je suis à fond sur ce que me dit la fille
2- ça donne l’impression que je me fous complètement de ce que dit la fille, comme si je lui disais « Ok ta gueule, je m’en fous »

> Les rires trop nombreux : j’ai tendance à trop rire. Souvent pour des choses qui ne sont pas spécialement drôles. Quand vous riez trop souvent (à des trucs qui ne demandent pas de rire), vous envoyez le message suivant : « Ce n’est pas drôle mais je ris parce que j’ai envie de te plaire ». Ne riez que quand c’est drôle. Et riez de manière décontractée, pas nerveuse.

Remarques générales :

Malgré ces erreurs, la fille est attirée.
Elle me donne son numéro et fait en sorte d’avoir le mien (quand elle insiste pour que je la bip). La revoir et conclure est facile. Ce qui montre bien que vous n’avez pas besoin d’avoir un jeu de séduction parfait pour concrétiser.

Ensuite, je dois reconnaître que cette fille n’était pas très difficile, pour la raison suivante : elle était à Paris seulement depuis un mois. Elle ne connaissait pas grand monde et était donc ouverte à de nouvelles rencontres. Une vraie parisienne aurait été plus difficile et n’aurait peut-être pas pardonné les erreurs que j’ai commises ici.

• Une instant date avec une belle latine abordée dans les couloirs du métro :

Cette fille, j’aurais pu la ramener chez moi le soir-même. Simplement, je devais bosser sur un projet avec un ami et je ne pouvais pas le lâcher.
Comme vous pouvez le constater, c’est moi qui mets un terme à l’interaction (d’expérience, je suis persuadé que j’aurais pu ramener cette fille dans mon appartement, après l’avoir emmené dans un ou deux autres bars) :

[Instant date sur une étrangère]

• Au début de l’approche, vous pouvez voir en action une technique dont je n’ai parlé dans la formation.
On peut appeler cette technique la technique de l’ignorance :

Quand la fille me dit d’où elle vient, je prends un air curieux, l’air du mec qui ne connaît pas l’endroit d’où vient la fille (je l’ai fait à moitié exprès ici, car je n’arrivais réellement pas à comprendre le nom du pays que me disait la fille, à cause de son accent).

Pourquoi cette technique est efficace ? Parce qu’elle incite la fille à s’investir dans la conversation. Quand elle voit que vous n’arrivez pas à comprendre d’où elle vient, elle se met à vous expliquer, et donc à parler, et donc à s’investir dans la conversation. Ce n’est plus vous qui essayez de capter son attention, mais elle qui essaie de capter la vôtre.

Cette technique, vous pouvez l’utiliser sur des sujets dont la connaissance ne fait pas de vous quelqu’un de valeur élevée. En revanche, évitez de l’utiliser si la fille vous dit qu’elle vient d’endroits hupés (New York, Los Angeles, Londres, Rome, …), vous ne voulez pas passer pour un ignare.

• Quand elle me demande ce que je fais comme boulot, je lui dis que je fais du webmarketing. Ce qui est en partie vrai.
Ici, je ne peux pas dire que je suis coach en séduction. Ça casserait tout. La fille que j’aborde ne veut pas avoir l’impression d’être la n-ème sur une liste…
Mais dans votre cas, ne mentez pas. Quand la fille vous demande ce que vous faites comme travail, dites-lui la vérité.

Bonus :

[Podcast privé 001]

[Podcast privé 002]

[Podcast privé 003]

[Podcast privé 004]

Top